• Tournai Ramdam Festival 2019: le palmarès

    Le Tournai Ramdam Festival établit un nouveau record d’affluence avec une hausse de fréquentation de l’ordre de 10% par rapport à 2018 (où l’on comptait 26.710). Pour cette édition 2019, 29 447 spectateurs se sont pressés pour voir les films.
    Cette année, 22 pays différents étaient représentés, 76 films ont été projetés dont 31 courts métrages belges et internationaux ainsi que 32 longs métrages de fiction (dont 6 belges), 13 documentaires.

    Tournai Ramdam Festival 2019

    Le palmarès

    * Fiction

    La fiction la plus dérangeante: "Let me fall" de Baldvin Z.
    La meilleure fiction: "Werk Ohne Autor" de Florian Henckel von Donnersmarck

     
    * Le Ramdam belge

    Le plus dérangeant: "Beautiful Boy" de Felix Van Groeningen
    Le meilleur Ramdam: "Niet schieten" de Stijn Coninx
     
    * Docu

    Le plus dérangeant: "Of Fathers and Sons" de Talal Derki
    Le meilleur documentaire: "Le Temps des Forêts" de François Xavier Drouet.
     
    * Prix de la Critique

    Meilleur Documentaire: "Chriss the Swiss" de Anja Kofmel
    Mention: "#Female Pleasure" de Barbara Miller
     
     
    * Courts métrages
      
    - Compétition nationale
    Le plus dérangeant : "Lost in the Middle" de Senne Dehandschutter
    Le meilleur court métrage: "Une soeur" de Delphine Girard
     
    - Compétition internationale 
    Le plus dérangeant : "Fucking Drama" de Michael Podogil
    Le meilleur court métrage: "SKkin" de Guy Nattiv

    - Compétition kids  
    Le meilleur court-métrage: "Avec Thelma" de Raphaël Balboni et Ann Sirot  

    « César 2019: les Belges en forceCritique: La Mule »

    Tags Tags : , , , , , ,