• Les Machins, saison 7: le palmarès

    Maîtresse de la 7ème Cérémonie des petits prix du cinéma belge, Miss Machins a emporté les quelques 1500 personnes présentes à La Bodega bien au-delà de Molenbeek grâce à son Facebook Live et à la magie de sa multiconnectivité sur application 3.0.
    Elle a dévoilé les 7 prix de cette 7e édition face à une foule en délire grâce à son chauffeur de salle rien qu’à elle. Outre le traditionnel Love Machin (le Love Machin Hugues Dayez de femme à poil), ont été décernés les Machins de l’armurier, du jeton de présence, de la speakerine à temps partiel, de l’électro mais aussi le Machin Théo Francken du travailleur immigré. En outre, le 7e Machin a été décerné par le public à la meilleure suite remis au producteur de "Parasol" afin de l’encourager à réaliser Parapluie endéans les 3 ans.

    Affiche Les Machins

    Le palmarès (le ou les lauréats en gras)

    Le Machin de l’armurier : 

     Arne Nomon pour Dode Hoek
     Olivier de Laveleye pour Le Fidèle
     Fabien Magry pour Even Lovers Get the Blues
     Olivier de Laveleye pour Laissez bronzer les cadavres  

    Le Machin du jeton de présence :

     Jean-Benoît Ugeux dans: Kapitalistis, Le Film de l’été, Le Fidèle, et L’un dans l’autre
     Stéphane Bissot dans: Nos Patriotes, Grand Froid, Un profil pour deux, et Maman a tort
     Catherine Salée dans Marvin, May Day, Even Lovers Get the Blues, et Kapitalistis
     Tom Audenaert dans Home, Kapitalistis, Allemal Familie, et Unité 42
     Olivier Gourmet dans Le jeune Karl Marx, En amont du fleuve, Noces, et Tueurs  

    Le Machin Théo Francken du travailleur immigré :

     L’Arabe dans Dode Hoek
     La Grecque dans Le Fidèle
     La Canadienne dans Paris Pieds Nus
     Les petits Turcs dans Enfants du Hasard
     La Noire dans Faut pas lui dire – remis à Bwanga Pilipili  

    Le Machin de la speakerine à temps partiel :

     François Troukens pour Un crime parfait
     Stephan Streker pour Studio Foot
     Christophe Bourdon pour Tout le monde veut prendre sa place
     Fabrice du Welz pour Home Cinema  

    Le machin de l’électro : 

     Tim Janssens pour Le Fidèle
     Nicolas Blampain pour 7 jours pas plus
     Nicolas Lebecque et Bertrand Monette pour Insyriated
     Nicolas Lagae pour Grave
     Marcel Bulterys pour Insoumise  

    Le Love Machin Hugues Dayez de la femme à poil :

     Marie Denys dans Even Lovers Get the Blues
     Fleur Geffrier dans Mon Ange
     Benjamin Ramon et Sofia Manousha dans Insoumise
     Anne Paulicevich dans Kapitalistis
     Paul dans Paul est là
     Garance Marillier dans Grave
     Marine Sainsily dans Laissez bronzer les cadavres  

    Le Machin de la suite :

     Baden Baden Baden 
     Un homme à la montagne
     Nous 5 
     Parapluie  
     Le vieux Karl Marx 
     New York en tong 
     Le Marché du célibat
     Outsyriated

    « Critique: La DouleurÇa Est Du Belge ! 6 »

    Tags Tags : , , , , ,