• Les Machins 2016: And the winner is

    Investissant une nouvelle fois Bozar, l'autoproclamée arbitraire Académie des Machins a dévoilé ce 5 février 2016 son Palmarès annuel. Cousins un peu bâtards des Magritte, les Machins ont pour objectif de rire du et avec le cinéma belge tout en célébrant tout un pan de la profession qui reste habituellement dans l'ombre. 
    Sept récompenses à l'objectivité approximative ont été décernées à des lauréats submergés d'émotion qui auront à n’en pas douter la voix rocailleuse s'ils étaient appelés à fouler samedi soir l'estrade des Magritte.

    Menée de mains de maître et maîtresse par notre éternel espoir Mister Machin (Benjamin Ramon) et une Miss Machin de saison (Ingrid Heiderscheidt), la Cérémonie aura été marquée par un hommage poignant de 20 minutes de silence à Chantal Akerman avant d’être ponctuée par l'incontournable Love Machin dédié cette année à nos perversions préférées.

    Logo Les Machins 2016

     

    Le palmarès

    Les vainqueurs en gras

    * Machin de l'OCAM ou Machin de la responsabilité citoyenne du distributeur

    Niveau 4 – "Belgica", Félix Van Goreningen (KFD)
    Niveau 3 – "Les Premiers Les Derniers", Bouli Lanners (O'Brother Distribution)
    Niveau 2 – "Keeper", Guillaume Senez (Cinéart)
    Niveau 1 – "Parasol", Valéry Rosier (Cinéart)

    * Machin du Flamand de service

    Arno pour "Préjudice"
    Laura Verlinden pour "Le tout nouveau testament
    Wim Willaert pour "Je suis mort mais j'ai des amis"
    Sam Louwyck pour "Belgian Disaster"
    Gert Van Rampelberg pour "La Tierra Roja"

    * Machin Tax Shelter, les mêmes en moins cher

    Eric Godon moins cher que Jen Réno
    Lucie Debay moins chère que Uma Thurman
    Xavier Seron moins cher que Philippe Katherine
    Charlie Dupont moins cher que Julien Doré
    Patrick Quinet moins cher que Glenn Close (en homme)
    Lucie Debay moins chère que Jessica Chastaing
    Anthomy Rey moins cher que Monchichi

    * Machin du Meilleur Espoir

    Pili Groyne dans "Le tout nouveau testament"
    Arthur Bols dans "Préjudice"
    Le bébé dans "Welcome Home"
    Le foetus dans "Melody"
    La semence dans "Je suis à toi"

    * Machin Biactol ou Machin va me soigner cette vilaine peau (remis à une maquilleuse)

    Jill Wertz pour "Tous les chats sont gris"
    Séverine Martin pour "L'année prochaine"
    Elodie Liénard pour "Welcome Home"
    Florence Jasselette pour "Jay parmi les hommes"
    Katja Piepenstock pour "Belgian Disaster"

    * Machin Dirty Dancing

    Jean-Michel Balthazar et Achille Ridolfi pour leur valse dans "Je suis à toi"
    Laurent Lucas et Lola Duenas pour leur transe dans "Alleluia"
    Aurélie Lannoy et Jean Le Peltier pour leurs exploits dans "Lucha Libre"
    L'ensemble du casting de "L'ours noir" pour son hommage à Bollywood
    Nathalie Baye pour sa performance tout en haussement d’épaule dans "Préjudice"

    * Le Love Machin de la Perversion

    Le voyeurisme dans "Jacques a vu"
    La gérontophilie dans "Alleluia"
    La pédérastie dans "L'ours noir"
    La GPA dans "Melody"
    Le sado-masochisme dans "Je suis à toi"
    La gérontophilie (aussi) dans "Le tout nouveau testament"

    « Berlinale 2016: Les Belges en sontMagritte 2016: Le palmarès »

    Tags Tags : , , , , , , , ,