• Le jour le plus Court: la 3ème édition

    Le mercredi 21 décembre 2016, la troisième édition du Jour le plus Court, la fête populaire et participative mettant à l’honneur le court métrage, se tiendra dans plus de 27 lieux culturels au sein de dix villes en Wallonie et à Bruxelles. Une grande première: le parrain de l’opération, Bouli Lanners, proposera deux programmes clés en main avec ses courts préférés.

    Bannière Le Jour le plus Court

    Initié en France il y a six ans pour inviter le public à (re)découvrir le court métrage, Le Jour le plus Court en est à sa troisième édition belge, coordonnée par le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette année, 27 opérateurs culturels participent à l’événement, répartis sur 10 villes de la Fédération Wallonie Bruxelles :  Ath, Bruxelles, Floreffe, Huy, Liège, Malmedy, Mons, Namur, Quaregnon et Tournai.
    Pour la première fois, Le Jour le plus Court se dote d’un parrain. L’acteur et réalisateur belge Bouli Lanners propose aux opérateurs participants deux programmes «Choix du parrain», composés respectivement d’un de ses propres courts métrages, si caractéristiques de sa belgitude et de son humour noir, ainsi que d’une sélection de films de réalisateurs qui l’ont marqué ou inspiré. Dans le premier «Choix du parrain», on trouvera "Dimanches" de Valéry Rosier, "En attendant le dégel" de Sarah Hirtt, "Rien d’insoluble" de Xavier Seron et "Travellinckx" de Bouli Lanners. Le second est composé de "E pericoloso sporgersi" de Jaco Van Dormael, "J’adore le cinéma" de Vincent Lannoo et "Muno" de Bouli Lanners. En bref, Le Jour le plus Court est une belle occasion pour (re)découvrir l’univers de Bouli Lanners.
    Toujours le 21 décembre, la RTBF programmera une spéciale Nuit du court métrage sur la Trois et BeTV proposera un ensemble de courts métrages belges en seconde partie de soirée.

    « Critique: SullyTrophées Francophones du Cinéma 2016: trois Belges primés »

    Tags Tags : , , , , ,