• Jean-Pierre Mocky: encore bel et bien là !

    Jean-Pierre Mocky est un stakhanoviste du cinéma, en quatre ans, il a réalisé onze films. Ceux-ci ne sont guère visibles en salles. Le facétieux réalisateur, à quatre-vingt deux ans, a encore des choses à dire. Heureusement, en un an, deux livres viennent de paraître et nous permettent de mieux connaître Jean-Pierre Mocky. Le premier, "La longue marche: entretiens avec Noël Simsolo", je vous en ai parlé l'année dernière (c'est ici). Le deuxième, "Je vais encore me faire des amis !", est une sorte de complément au précédent.

    Je vais encore me faire des amis !

    La critique: Contrairement à ce qu'on pourrait croire, Jean-Pierre Mocky ne dézingue pas tout au long du livre. C'est quelquefois sulfureux, iconoclaste mais j'y vois plutôt un cri d'amour pour le cinéma et plusieurs de ses protagonistes. Quand Jean-Pierre Mocky aime, il aime. Exemples: Bourvil dont il dit qu'il est son frère et Jacqueline Maillan, sa soeur.
    Sévère avec le cinéma français actuel mais n'a-t-il pas en partie raison ? Il dit qu'avec de très gros budgets, il y a beaucoup de films complètement cons. Que rien que le budget publicitaire pour vendre ces bouses permettrait de réaliser un ou des films.
    Comme dit dans l'argument, Jean-Pierre Mocky ne connaît pas la langue de bois. Et c'est tant mieux ! Dans le paysage cinématographique, il n'existe plus beaucoup de personnages comme lui, le politiquement correct écrasant tout.

    Jean-Pierre Mocky, Je vais encore me faire des amis !, Le Cherche Midi,‎ 2015

    « Facebook & TwitterCritique: Fidelio, l'Odyssée d'Alice »

    Tags Tags : , , , , ,