• Fédération Wallonie-Bruxelles: 14 projets de longs métrages aidés

    La sélection de la deuxième session 2016 de la Commission de Sélection des Films a été approuvée par Alda Greoli, Vice-Présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre de la Culture. Elle a ainsi accordé une promesse d’aide à l’écriture, au développement ou à la production à 14 projets de longs métrages de fiction, 9 courts métrages et 14 documentaires pour un montant total de 2.777.000 euros.

    Fédération Wallonie-Bruxelles: 14 projets de longs métrages en cours

    En fiction long métrage, 3 premiers films ont reçu une aide à la production dans des genres très différents. Les frères Jérémie et Yannick Renier passent derrière la caméra pour raconter l’histoire de deux sœurs, l’une vivant dans l’ombre de l’autre et rêvant de prendre sa place. C’est "Carnivores", leur premier film. Serge Mirzabekiantz prépare son premier long métrage "Le cœur noir des forêts". Le film raconte l’histoire de Nikolaï, 16 ans, vivant dans un foyer depuis qu’il a été abandonné par ses parents. Camille, 15 ans, est enceinte de lui. Ensemble, ils décident de s’isoler dans les bois, refusant l’intervention des adultes. Enfin, avec "Dago Cassandra" de Marc Desmare, il s’agit d’un thriller fantastique: Dago Cassandra est un petit truand revenant dans son royaume après 15 ans d’exil, investi d’une mission divine: tuer les 12 apôtres de Lucifer !
    Pour son deuxième long métrage, Sylvestre Sbille met en scène un épisode de la seconde guerre mondiale, au moment de la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges en décembre 1944 en adaptant "Today we live", le best-seller d’Emmanuelle Pirotte.
    Gérad Corbiau revient à la fiction avec "La plage d’Ostende", une adaptation du roman éponyme de Jacqueline Harpmann, scénarisé par sa femme Andrée. Emilienne aime Léopold depuis qu’elle est enfant. Toute sa vie durant, elle cherchera à l’aimer, lui et sa peinture.
    Parmi les projets soutenus à l’écriture ou au développement, on notera que  Vania Leturcq reçoit une aide pour écrire son deuxième film, "Juliette" mettant en scène la rencontre entre Juliette et la jeune Ninon, victime d’un viol. Les deux femmes vont tenter, ensemble, de se libérer de fantômes douloureux. Grégory Lecocw reçoit une aide pour développer son premier projet de film "Le signe indien" racontant les retrouvailles entre Marie, jeune sourde solitaire d’une trentaine d’années, et son fils Thomas qu’elle a abandonné à la naissance.

    « Korean Film Festival Brussels 2016: la 4ème éditionD'Ardennen représentera la Belgique aux Oscars »

    Tags Tags : , , , , , , ,