• Par Michel Decoux-Derycke - Après avoir étudié à l'IHECS ainsi qu'à Londres, Olivier Jourdain a travaillé à la RTBF. Par après, il a fait quelques films instiututionnels pour des ONG. "Sacred Water" est son premier documentaire en tant que réalisateur, il est aussi monteur et cameramen.
    C'est à Ixelles, autour d'un excellent café, que je l'ai rencontré. Entretien passionnant avec un passionné.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - Avec "Le Passé devant Nous", Nathalie Teirlinck réalise son premier long métrage. Diplômée du KASK, l'école des Beaux-arts et de cinéma de Gand, où elle enseign. Ses deux premiers courts métrages, "Anémone"  en 2006 et "Juliette" en 2007, ont été sélectionnés dans de nombreux festivals européens. En 2010, "Venus vs. Me" a été programmé dans plus de quatre-vingt festivals et notamment à la Berlinale.
    C'est lors du dernier FIFF à Namur que je l'ai rencontrée. Rencontre intéressante et instructive quant au pourquoi du film.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - Xavier Seron est réalisateur et scénariste. Il débute au cinéma, en 2005, avec le court métrage "Rien d'insoluble". Quatre autres suivront ainsi que le documentaire "Dreamcatchers" en 2014. "Je me tue à le dire" est son premier long métrage. Il a remporté plusieurs prix dans différents festivals ainsi que le Magritte 2016 du meilleur court métrage et le Magritte 2017 du meilleur scénario.
    Jean-Jacques Rausin est acteur, il a débuté dans "Rien d'insoluble", cité plus haut. Il joue dans une vingtaine de courts métrages, sept longs métrages dont "Je me tue à le dire". On le retrouve aussi dans la série "Ennemi public" où il joue le rôle du policier Michaël Charlier. Il vient de remporter le Magritte 2017 du meilleur acteur.
    Je les avais rencontré tous les deux, lors de la présentation de "Je me tue à le dire", au FIFF à Namur.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - Nabil Ben Yadir est un réalisateur et un acteur belge. Il débute comme acteur, en 2001, dans "Au-delà de Gibraltar", suivent trois autres films dont "Les Barons". En  2005, il réalise un court métrage: "Sortie de Clown". Quatre ans après, ce sera "Les Barons", en 2013, c'est "La Marche" pour aboutir cette année à "Angle mort" ("Dode Hoek").
    Je l'ai rencontré à Bruxelles pour une conversation très intéressante.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - Est-il besoin d'encore présenter Isabelle Huppert ? Comédienne connue et reconnue, elle a joué sous la direction d'une myriade de réalisateurs : Claude Chabrol, Benoît Jacquot, Michael Haneke, Michael Cimino, Otto Preminger, Marco Ferreri, les frères Taviani, Andrzej Wajda, Hong Sang-soo, Rithy Panh ou encore Bavo Defurne. Elle a également récompensée à de multiples reprises, notamment par un César, un Golden Globe, un Ours d'argent à Berlin, deux Prix d'interprétation à Cannes, deux Coupe Volpi de la meilleure interprétation à Venise.
    C'est à Liège que je l'ai rencontrée. Entretien réalisé avec Nicky Depasse (Radio Judaïca, Elle), Constant Carbonel (CINECULT.be) et Nicolas Gilson (ungrandmoment.be, Musiq3, Cinergie).

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - Fien Troch est une réalisatrice belge. Elle débute dans le cinéma, en 1998, avec le court métrage "Verbrande aarde", trois autres suivront. C'est en 2005 qu'elle réalise son premier long métrage "Een ander zijn geluk" qui remporte deux prix au Festival de Thessalonique. Quatre ans plus tard, "Non-dit" ("Unspoken") est couronné par le Prix Cavens, même chose pour le film suivant "Kid" en 2013. Son dernier long métrage qui nous occupe ici a remporté des prix à Turin, Venise, Gand et aux Arcs.
    C'est à Bruxelles, dans une ambiance conviviale, que j'ai rencontré Fien Troch.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke -Cristian Mungiu est un réalisateur, scénariste et producteur roumain. Son deuxième long métrage "4 mois, 3 semaines, 2 jours" a obtenu la Palme d'or lors du Festival de Cannes en 2007. Il a également obtenu, au Festival de Cannes en 2012, le Prix du scénario pour "Au-delà des collines" . "Bacalaureat", son cinquième long métrage, lui vaut le Prix de la mise en scène à Cannes en 2016 .
    Rencontre avec un homme affable et parlant un excellent français à Bruxelles.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - Rachid Djaïdani est un écrivain, réalisateur, scénariste et comédien français. Comme comédien, il a joué dans "Ma 6-T va crack-er", "Le Plus Beau Métier du monde" ou encore "Le Cousin". Comme réalisateur, il débute par un documentaire: "Sur ma ligne" en 2006, un autre suivra ainsi qu'un webdocumentaire. En 2012, il réalise son premier long métrage "Rengaine", sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes et récompensé par le Prix FIPRESCI. Il revient à nouveau aux documentaires avant de réaliser "Tour de France", le film qui nous occupe aujourd'hui. C'est à Liège, au cinéma Sauvenière, que je l'ai rencontré.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke – Avec "King of the Belgians", Jessica Woodworth en est à son quatrième film de fiction, en duo avec Peter Brosens. C'est leur première comédie, à la fois, drôle, amusante, jubilatoire et positive.
    C'est dans un hôtel bruxellois que j'ai rencontré la réalisatrice américaine. Entretien placé sous le signe de l'humour.

    Lire la suite...


  • Par Michel Decoux-Derycke - C'est la deuxième fois que Wim Willaert est dans un film de Peter Monsaert, il y joue Dirk, un chauffeur de bus très introverti, à l'opposé de ses rôles habituels. Comme le réalisateur et l'actrice principale du film "Le Ciel Flamand", c'est dans un hôtel bruxellois que je l'ai rencontré. 

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique