• Critique: Un Ange

    Un Ange de Koen Mortier avec Vincent Rottiers, Fatou N'Diaye, Paul Bartel, Aïcha Cissé, Katrien Goosens, Ronnie Kreeft
    Drame, Belgique, 105', sortie le 19/09/2018, distribué par Paradiso, Compétition officielle Ostende 2018, Sélection Festival Toronto 2018

    Affiche Un Ange

    L'histoire: C'est la rencontre entre Fae, une prostitutée et Thierry, sportif mondialement célèbre. Pendant son voyage au Sénégal, il tombe instantanément amoureux de cette beauté africaine. Dans leur union, Thierry et Fae trouvent la dignité et l'espoir de se libérer de leur situation pénible. Jusqu’au moment où Thierry, sous l’influence de la drogue, commence à se comporter bizarrement. Le lendemain, quand Fae apprend que Thierry est décédé, elle est arrêtée, malgré son innocence. Afin de pouvoir reprendre sa vie, Fae devra retourner à la chambre où tout a commencé.

    La critique: "Un Ange" est librement inspiré du roman "Monologue d'une personne habituée à se parler à elle-même" de Dimitri Verhulst et aussi de la vie tumultueuse de Frank Vandenbroucke, champion cycliste décédé en 2009.
    Sautant fiévreusement entre passé et présent, voguant entre fantasmes et réalité, le troisième long métrage de Koen Mortier n'est pas une histoire d'amour conventionnelle. Son film capture, à la fois, la passion intense et l’instabilité de l’esprit volatile du coureur.
    En fait, l
    'histoire est secondaire par rapport au développement du caractère et à l'atmosphère. Vincent Rottiers (Thierry) et Fatou N’Diaye (Fae) sont tous les deux bons et crédibles. Koen Mortier emmène les spectateurs avec lui dans le voyage infernal de Thierry et déplace notre sympathie d'un personnage à l'autre. Il réussit particulièrement bien à créer une atmosphère tendue et déprimante.
    Le réalisateur utilise les couleurs, l'éclairage et le son pour montrer les différences. Pour Fae, il utilise un éclairage rouge et faible, tandis que pour Thierry, c'est une image bleue et plus brillante. Lorsque Thierry et Fae vont dans une discothèque sombre et encombrée, la chanson jouée est "Sunny"de Boney M. Les lumières et les couleurs changent au fur et à mesure que leur situation personnelle change.
    Tout aussi sombre et romantique que dérangeant, "Un Ange" est une histoire d'amour que l'on n'oublie pas facilem
    ent.

    « FIFF 2018: dites 33Ensors 2018: qui gagne ? »

    Tags Tags : , , , , , , ,