• Critique: Tulip Fever

    Tulip Fever de Justin Chadwick avec Alicia Vikander, Christoph Waltz, Dane DeHaan, Zach Galifianakis, Cara Delevingne, Jack O'Connell, Judi Dench, Tom Hollander, Holliday Grainger

    Affiche Tulip Fever

    L'histoire: : Pays-Bas, XVIIe siècle. Un artiste tombe amoureux d'une jeune femme pendant qu'il peint le portrait de son mari. C'est alors que tous deux vont décider d'investir dans le marché risqué des tulipes afin de se construire un futur ensemble, un futur qui ne sera pas de tout repos...

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Justin Chadwick ("Mandela: un long chemin vers la liberté") a adapté le livre"Le Peintre des vanités" de Deborah Moggach, paru en 1999. La romancière y dépeint l'âge d'or des Pays-Bas dans lequel l'économie, la science, l'art et la culture étaient des fleurons, mais aussi le premier revers économique: le commerce des tulipes considéré comme la première bulle spéculative.
    On pense d'abord être devant un film décrivant le commerce des tulipes, le fait qu'il tourne la tête des hommes et des femmes, qu'il les entraîne dans de dangereuses manoeuvres financières mais cependant émerge assez rapidement une simple histoire d'amour, avec comme belle toile de fond Amsterdam. Visuellement, "Tulip Fever" nous offre beaucoup. Les costumes sont beaux à regarder, tout semble très authentique, tout comme les décors.
    Alicia Vikander et Christoph Waltz jouent leur rôle avec conviction et dévouement à tel point qu'ils deviennent le point central du film et qu'ils occultent le reste. L'histoire vraiment intéressante du commerce des tulipes, qui aurait pu nous emmener dans une sorte de "Wall Street" des temps anciens, devient marginale, n'ayant que peu d'influence sur les événements. Au lieu de cela, on a une histoire d'amour prévisible vue des dizaines de fois. Dans la distribution, on retrouve le couple de Valerian: Dane DeHaan-Cara Delevingne, à l'opposé total du film de Luc Besson. Le premier tire son épingle du jeu, par contre, la seconde passe quasiment inaperçue. Quant à Judi Dench, dommage qu'elle n'ait pas un rôle un peu plus conséquent.

    Au final, si je devais donner une note, ce serait 5,5 soit à peine plus que la moyenne.

    « Critique: My Cousin RachelCritique: Grand Froid »

    Tags Tags : , , , , , , , ,