• Critique: Tueurs

    Tueurs, long  métrage, réalisation: François Troukens et Jean-François Hensgens, scénario: François Troukens et Giordano Gederlini, distribution: Olivier Gourmet, Bouli Lanners, Lubna Azabal, Kevin Janssens, Tibo Vandenborre, Bérénice Baoo,Johan Leysen, Natacha Régnier, Anne Coesens, Jean-Louis Sbille, Olivier Bonjour, Jean-Jacques Rausin, François Troukens
    Thriller, Belgique, 86', sortie le 06/12/2017, distribué par O'Brother, sélection Mostra de Venise 2017 - sélection Festival de Gand 2017

    Affiche Tueurs

    L'histoire: Alors que Frank Valken réalise un casse fabuleux, un commando de tueurs entre en action et exécute tous les témoins. On relève parmi les cadavres celui de la magistrate qui enquête sur l’affaire des tireurs fous. Trente ans plus tard, ils semblent être de retour. Arrêté en flagrant délit et face à la pression médiatique, Frank n’a d’autre choix que de s’évader pour tenter de prouver son innocence.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Le cinéma belge francophone est en train de changer, en bien. On s'éloigne de plus en plus du film social à la Dardenne, je reconnais que ceux-ci ont permis à la Belgique d'être située sur la carte du cinéma mondial. Mais il était largement temps que les cinéastes belges puissent montrer leur talent même si certains tels que Joachim Lafosse, Nabil Ben Yadir ou Fabrice du Welz permettaient d'entrevoir d'autres possibilités. Avec "Tueurs", on entre dans une nouvelle dimension du cinéma belge francophone, celle où le public pourra aller voir un film sans se dire qu'il va s'emmerder ferme.
    La particularité de "Tueurs", c'est qu'il est réalisé par un ancien braqueur ayant fait de la prison, s'étant reconverti en scénariste et réalisateur. Il s'est adjoint les services d'un directeur de la photographie réputé, Jean-François Hensgens ("Dikkenek", "A perdre la raison", "Les Chevaliers blancs", ...). L'histoire de "Tueurs", c'est un mix entre les tueurs du Brabant, affaire ayant secoué la Belgique dans les années 80 et non résolue à ce jour, ainsi que d'autres affaires ayant secoué le plat pays.
    Le film enchaîne les événements de manière logique sans dévier de sa trajectoire. Dans le premier quart d’heure, on a toute la palette des personnages, sans pour autant tomber dans la caricature, ce qui évite aux coréalisateurs de perdre l’intensité installée dès le générique d’ouverture. Le film se poursuit avec rythme, alternant les moments de tension et les moments calmes, une scène de braquage étourdissante est au menu. Le son est très travaillé, cela s’entend notamment dans les scènes de prison. Un des points forts, c'est la distribution avec, en tête d’affiche, Olivier Gourmet livrant une prestation impressionnante, sans doute un des meilleures de ces dernières années. Il a comme partenaires une pléiade d'acteurs belges: Bouli Lanners, Lubna Azabal, Natacha Régnier, Anne Coesens, Kevin Janssens, Johan Leysen, la distribution est 100% belge et tous font vivre le film de belle manière.  
    Je vous le dis avec conviction, allez voir ce film qui, je suis sûr, vous plaira autant qu'à moi.  Cela permettra également de faciliter la tâche d'autres réalisateurs n'attendant que ça pour proposer leurs projets de films et ainsi de faire que le cinéma belge francophone devienne de plus en plus varié et couillu.


    Lire aussi l'entretien avec François Troukens

    « Ça Est Du Belge ! 2Entretien: François Troukens - Tueurs »

    Tags Tags : , , , , , , , ,