• Critique: Trois souvenirs de ma jeunesse

    Trois souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin avec Mathieu Amalric, André Dussollier, Leonard Matton, Dinara Drukarova, Olivier Rabourdin, Quentin Dolmaire, Françoise Lebrun

    L'histoire: Paul Dédalus va quitter le Tadjikistan. Il se souvient… De son enfance à Roubaix… Des crises de folie de sa mère… Du lien qui l’unissait à son frère Ivan, enfant pieux et violent…Il se souvient… De ses seize ans… De son père, veuf inconsolable… De ce voyage en URSS où une mission clandestine l’avait conduit à offrir sa propre identité à un jeune homme russe… Il se souvient de ses dix-neuf ans, de sa sœur Delphine, de son cousin Bob, des soirées d’alors avec Pénélope, Mehdi et Kovalki, l’ami qui devait le trahir… De ses études à Paris, de sa rencontre avec le docteur Behanzin, de sa vocation naissante pour l’anthropologie… Et surtout, Paul se souvient d’Esther. Elle fut le cœur de sa vie.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Desplechin, on aime ou on déteste. Je suis assurément dans la deuxième catégorie. Pourtant, contrairement à certains autres films desquels je me suis enfui à toutes jambes, j'ai fait l'effort de rester jusqu'au bout. J'attendais le petit truc, la petite étincelle qui me permettrait d'apprécier un tant soit peu le dernier opus du réalisateur français. Ce fut pour moi une longue route, une ligne droite interminable. Quand le générique de fin est arrivé, ce fut un véritable soulagement et surtout la sensation d'avoir perdu deux heures de ma vie. 
    Quand je vois les critiques plus que positives en France, évoquant même une possibilité d'un prix à Cannes, je m'inquiète. Il y aurait du chauvinisme là-dessous que cela ne m'étonnerait pas. Le fait est que les Français ont très envie de remporter, cette année, quelques trophées sur la Croisette. Et d'aucuns se disent : et si Desplechin... Bon, si ça peut faire du bien à l'égo de certains, pourquoi pas. Mais après, qu'ils ne viennent pas pleurer parce que le public n'a pas suivi.

    Affiche Trois souvenirs de ma jeunesse



    « Critique: Loin de la Foule DéchaînéeCritique: A la Poursuite de Demain »

    Tags Tags : , , , , , ,