• Critique: Tramontane

    Tramontane de Vatche Boulghourjian avec Barakat Jabbour, Julia Kassar, Michel Adabashi, Toufik Barakat

    Tramontane 

    L'histoire: Rabih, un jeune chanteur aveugle, parcourt le Liban après avoir découvert qu’il n’était pas le fils biologique de ses parents. Sa quête d’identité, son désir d’accompagner sa chorale à l’étranger et la recherche de son oncle disparu et seul détenteur de la vérité, se confondent.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Rail d'or et repris à la Semaine de la Critique à Cannes en 2016, "Tramontane" est un film paraissant long et particulièrement ennuyeux. Bien entendu, le sujet mérite notre attention. Un jeune homme aveugle va essayer de retrouver son identité puisqu'il a appris, en voulant avoir un passeport, que ses parents lui ont menti, en lui cachant les circonstances de son arrivée dans la famille. Une arrivée au moment de la guerre du Liban. Mais c'est mal traité, l'émotion est complètement absente, on ne se sent pas en empathie avec le jeune homme.

    « Critique: HarmoniumFestival International du Film Restauré 2017: carte blanche à Joe Dante et Wes Anderson »

    Tags Tags : , , , , ,