• Critique: Tokyo Anyway

    Tokyo Anyway de Camille Meynard avec Violette Pallaro, Benjamin Ramon, Emilie Maréchal, Sophie Maillard, Antojo, Sandrine Laroche, Flavia Papadaniel

    L'histoire:  Justine, Armel, Camille et Félix sont quatre trentenaires vivant à Bruxelles. Amis depuis des années, ils sont beaux, ils ont une situation, ils sont vivants. Mais à trente ans, même le plus petit des grains de sable peut enrayer la machine. Le même jour, Faustine est remise en cause dans son travail, Camille tombe enceinte, Armel perd son père et Félix est appelé à travailler à Tokyo.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Une belle surprise que ce film auto-produit, avec un budget rikiki de 30000 euros. J'ai beaucoup apprécié cette histoire de trentenaires à la croisée des chemins. Chacun doit décider de son avenir et cela signifie aussi la fin de l'insouciance. Cette belle insouciance caractérisant les années post-adolescence. C'est aussi un beau portrait d'une génération.
    La réalisation est belle, l'interprétation aussi. La durée est courte: 70 minutes, cela change de ces longs films où l'on parle pour ne rien dire. Ici, on va à l'essentiel et le goût de trop peu s'estompe vite car on a passé un bon moment.

    Affiche Tokyo Anyway

     Lire aussi l'entretien avec Camille Meynard

    « Entretien: Yolin François Gauvin - BodybuilderCritique: The Tribe »

    Tags Tags : , , , , , , , ,