• Critique: The Rider

    The Rider, long métrage, réalisation: Chloé Zhao, scénario: Chloé Zhao , distribution: Brady Jandreau, Tim Jandreau, Lilly Jandreau, Cat Clifford, Terri Dawn Pourier, Lane Scott, Tanner Langdeau, James Calhoon, Derrick Janis 
    Drame, USA, 104', sortie le 28/03/2018, distribué par Cherry Pickers, Grand Prix Deauville 2017 - Prix Art Cinema Quinzaine des Réalisateurs 2017

    Affiche The Rider

    L'histoire: Le jeune cowboy Brady, étoile montante du rodéo, apprend qu'après son tragique accident de cheval, les compétitions lui sont désormais interdites. De retour chez lui, Brady doit trouver une nouvelle raison de vivre, à présent qu'il ne peut plus s'adonner à l'équitation et la compétition qui donnaient tout son sens à sa vie. Dans ses efforts pour reprendre en main son destin, Brady se lance à la recherche d'une nouvelle identité et tente de définir ce qu'implique être un homme au coeur de l'Amérique.  

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Réalisatrice américano-chinoise, Chloé Zhao avait fait le long métrage "Les Chansons que mes frères m’ont apprises", découvert à la Quinzaine des Réalisateurs 2015. Pour son deuxième long, elle retourne dans le Dakota du Sud et pose à nouveau sa caméra dans la réserve indienne de Pine Ridge.
    "The Rider" est, à la fois, fiction et documentaire. Chloé Zhoa mêle les deux genres pour dresser le portrait d’un jeune homme en crise et aussi d’une communauté en marge de la société américaine. Brady Blackburn (Brady Jandreau dans le film) était vraiment une étoile montante du rodéo, victime il y a quelques années d’un accident. Toutefois, il a décidé, contre l'avis des médecins, de poursuivre la seule activité donnant un sens à son existence. Dans le film, on retrouve également Lilly, sa soeur autiste, Tim, son père et Cat Clifford, son ami. En disant cela, on comprend que "The Rider" a des accents de vérité tels qu'on ne peut être ému et bouleversé par l'histoire de Brady. Autre élément à l'appui du film, le décor naturel de cette région, située au Nord des Etats-Unis, utilisé avec intelligence par la réalisatrice. C'est d'une somptuosité avec des couchers de soleil à tomber par terre.
    "The Rider" est un joyau que l’on ne peut que défendre.

    « Entretien: Olivier Meys - Bitter FlowersCritique: Hostiles »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,