• Critique: The Lobster

    The Lobster de Yorgos Lanthimos avec Colin Farrell, Ben Whishaw, John C. Reilly, Ashley Jensen, Olivia Colman, Léa Seydoux, Rachel Weisz, Ariane Labed

    L'histoire: Dans un avenir proche, les personnes seules sont enfermées dans un hôtel où elles doivent trouver un partenaire en 45 jours, faute de quoi elles se voient transformées dans l'animal de leur choix. Un homme s'échappe et rejoint les solitaires, un groupe de rebelles vivant dans les bois où le flirt et les relations sexuelles sont interdits.

    La critique de Michel Decoux-Derycke:
     Premier long métrage en anglais de Yorgos Lanthimos, The Lobster a remporté, au dernier Festival de Cannes, le Prix du Jury ainsi qu'une Mention spéciale à la Queer Palm.
    La première partie du film est plutôt plaisante, certaines situations témoignent du goût de l'absurde qu'affectionne le réalisateur, certains dialogues glacent autant qu'ils font sourire. Par contre, la deuxième partie est tout l'inverse de la première, ça piétine, ça s'affadit. C'est vraiment dommage, j'aurais aimé en avoir plus, beaucoup plus. 
    Cela dit, voir Colin Farrell, moustachu et ventripotent, est intéressant. L'acteur irlandais démontre une nouvelle fois que sa gamme de jeu est très large. Quant à Léa Seydoux et Rachel Weisz, elles apparaissent dans la deuxième partie et on ne peut pas dire que ce soit une grande réussite. Léa Seydoux est caricaturale en chef de bande, visage fermé et ton agressif. Rachel Weisz m'a parue mièvre, bien loin de ce qu'elle a déjà montré.

    Affiche The Lobster

    « Critique: Avril et le monde truquéCritique: En mai, fais ce qu'il te plaît »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,