• Critique: The Assassin

    The Assassin (titre original: Nie yin niang) de Hou Hsiao-hsien avec Shu Qi, Chang Chen, Satoshi Tsumabuki

    L'histoire:  Chine, IX siècle. Nie Yinniang revient dans sa famille après de longues années d’exil. Son éducation a été confiée à une nonne qui l’a initiée dans le plus grand secret aux arts martiaux. Véritable justicière, sa mission est d'éliminer les tyrans. 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Présenté en Sélection Officielle à Cannes et au final, Prix de la Mise en Scène, "The Assassin" est tour à tour captivant par son esthétisme et excessif par sa capacité à étirer inutilement la plupart de ses scènes. De l'esthétisme oui mais on n'a pourtant pas l'impression que c'est un film flamboyant. Justement, cela aurait peut-être atténué l'ennui qui a plombé ma vision du film. 
    C'est une sacrée expérience que le cinéma asiatique. Chaque film peut nous emmnener au sommet ou nous faire plonger vers les profondeurs.

    Affiche The Assassin

    « Critique: PattayaCritique: Les Premiers, les derniers »

    Tags Tags : , , , , ,