• Critique: Suffragette

    Suffragette de Sarah Gavron avec Helena Bonham Carter, Carey Mulligan, Meryl Streep, Brendan Gleeson, Ben Whishaw, Romola Garai, Anne-Marie Duff

    L'histoire: Angleterre, 1912. Maud, une jeune femme issue d’un milieu modeste travaillant dans une blanchisserie, se retrouve engagée dans le mouvement féministe des Suffragettes. Se rendant compte que les manifestations pacifiques ne mènent à rien, elle commence à se radicaliser, quitte à perdre son foyer, ses enfants ou même sa vie, dans son combat pour l’obtention du droit de vote des femmes.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: La réalisatrice Sarah Gavron, dont c'est le deuxième long métrage huit ans après "Rendez-vous à Brick Lane", a dû effectuer de grosses recherches notamment avec la scénariste Abi Morgan. Elles ont lu les journaux intimes et les mémoires des suffragettes, les dossiers de la police et les textes universitaires. C'est de ces lectures qu'est né le personnage de Maud.
    Le casting est réussi, chaque personnage est bien caractérise et surtout bien interprété. On retrouve ainsi Meryl Streep qui fait un court passage mais marquant. L'actrice américaine joue Emmeline Pankhurst, qui avait créé son propre parti féministe: le Women's Social and Political Union. Avec celui-ci, elle va lutter des années pour le droit de vote des femmes, tout en échappant à la police. Elle aura le bonheur de pouvoir voter dès 1918, après que les femmes britanniques âgées de 30 ans et plus aient obtenu le droit de vote. Un mois après sa mort, en 1928, l'âge sera abaissé à 21 ans. 
    Le premier pays à avoir accordé le droit de vote aux femmes est l'Australie en 1901, avec un bémol, les femmes aborigènes n'avaient pas ce droit. En Belgique, ce sera en 1920, uniquement pour les élections communales, en 1948, ce sera étendu à toutes les élections. En France, ce sera en 1944. Le dernier pays, en date à avoir accordé le droit de vote aux femmes, est l'Arabie Saoudite, c'était en 2011.
    Pour terminer, ce film est à voir parce qu'il fait resurgir un pan d'histoire quelque peu oublié: le combat des femmes pour le simple droit de mettre un bout de papier dans une urne, et aussi parce que c'est passionnant.

    Affiche Suffragette

    « Critique: Le Bouton de NacreCritique: Au-delà des mots - court métrage (TEFF 2015) »

    Tags Tags : , , , , , , ,