• Critique: Stars Don't Die in Liverpool

    Stars Don't Die in Liverpool de Paul McGuigan avec Annette Bening, Jamie Bell, Julie Walters, Kenneth Cranham
    Biopic - Drame, Royaume-Uni, 106', distribué par Cinemien, 3 nominations BAFTA 2018, 4 nominations BIFA 2017

    Affiche Stars Don't Die in Liverpool

    L'histoire: Dans les années 1970, on diagnostique un cancer du sein à l'actrice américaine Gloria Grahame. Elle part alors vivre à Liverpool et vit une romance avec le jeune Peter Turner.

    La critique de Michel Decoux-Derycke:
    Gloria Grahame a gagné l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle en 1952. Elle est décédée près de 30 ans plus tard, des suites d'un cancer. Mais les derniers mois de sa vie, elle les a passés à Liverpool dans la maison de la famille ouvrière de son jeune amant.
    Cette relation amoureuse entre cette star chassée de Hollywood, courant le cachet en Angleterre et un jeune acteur débutant sa carrière, est au coeur de cette histoire d'amour improbable. Autant l'histoire semble incongrue, hors de propos bien que véritable, autant les deux interprètes, Annette Bening et Jamie Bell, la rendent crédible. La chimie entre les deux illumine l'écran et fait vraiment croire à la sincérité de leur amour.
    Annette Bening s'intéressait à Gloria Grahame (une quarantaine de rôles tout de même !) depuis un sacré bout de temps et, avec tout son talent, lui donne vie, rend aussi hommage à sa fragilité et à sa complexité. Plus encore, ce film mêlant accents, âges et classes sociales sans en faire tout un plat, est une ode à l'empathie, à l'entraide et à l'humanité. Cela fait du bien par les temps qui courent.

    Vraiment dommage que ce film sorte sur très peu d'écrans en Belgique, il aurait mérité un meilleur traitement.

    « Critique: L'InsoumisCritique: Deadpool 2 »

    Tags Tags : , , , , ,