• Critique: Sir

    Sir de Rohena Gera avec Ahmareen Anjum, Vivek Gomber, Geetanjali Kulkarni, Tillotama Shome
    Drame - Romance, Inde, 99', sortie le 16/01/2019, distribué par September Film, Prix Fondation Gan Cannes 2018 - World Cinema Amsterdam Audience Award Amsterdam 2018

    Affiche Sir

    L'histoire: Ratna est domestique chez Ashwin, le fils d'une riche famille de Mumbai. En apparence la vie du jeune homme semble parfaite, pourtant il est perdu. Ratna sent qu'il a renoncé à ses rêves. Elle, elle n'a rien, mais ses espoirs et sa détermination la guident obstinément. Deux mondes que tout oppose vont cohabiter, se découvrir, s'effleurer...

    La critique: Ancré dans une Inde contemporaine, et au-delà de la simple histoire romantique, "Sir" aborde de nombreux thèmes comme le clivage entre ville et village, les inégalités entre classes sociales ou le poids des traditions à l’image de Ratna, veuve à 19 ans, enfermée par celles-ci dans un statut l’empêchant d’aimer d’autres hommes.
    Mais ce premier long métrage de Rohena Gera est également une belle histoire entre deux êtres trouvant la force en l’autre d’accomplir leurs rêves malgré ce qui les sépare. Tout en retenue, silences et regards, "Sir" est un film qui dit beaucoup en peu de mots.

    C'est fin, intelligent et différent de certains films indiens genre Bollywood.

    « Critique: StyxCritique: Peterloo »

    Tags Tags : , , , , , ,