• Critique: Saint Laurent

    Saint Laurent de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel, Jérémie Rénier, Léa Seydoux, Louis Garrel, Amira Casar, Helmut Berger, Valeria Bruni-Tedeschi, Valérie Donzelli

    L'histoire: 1967-1976. La rencontre de l'un des plus grands couturiers de tous les temps avec une décennie libre. Aucun des deux n’en sortira intact.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Contrairement au "Yves Saint-Laurent" de Jalil Lespert, sorti en janvier dernier, "Saint Laurent" n'est pas un biopic. Bertrand Bonnello a pioché dans des périodes de la vie du célèbre couturier français. Au départ, c'est un angle intéressant. Finalement, cela devient vite lassant surtout qu'il y a de constants allers-retours entre les diverses périodes. 
    Le rythme du film en est affecté. Exemple, Bertrand Bonnello nous donne à voir Saint-Laurent à la fin de sa vie. C'est complètement raté. Premièrement, cela n'a aucun intérêt. Deuxièmement, la voix d'Helmut Berger, méconnaissable, est doublée par Gaspard Ulliel et c'est mal synchronisé.
    Quant à Gaspard Ulliel, il campe un Saint-Laurent crédible tant au niveau du physique et de la voix. Jérémie Rénier est complètement à côté du personnage de Pierre Bergé, il souffre de la comparaison avec Guillaume Gallienne qui jouait le rôle dans "Yves Saint-Laurent".
    Pour terminer, Saint Laurent représentera la France dans la course aux Oscars et vient de décrocher le Grand Prix du Jury dans la compétition Look du Festival du Film d'Ostende. Comme quoi, les goûts et les couleurs...

    Affiche Saint Laurent

    « Critique: Quand vient la nuitFédération Wallonie-Bruxelles: aides à 47 projets de films »

    Tags Tags : , , , , , , , ,