• Critique: RV/Ressurected Victims (BIFFF 2018)

    RV/Ressurected Victims (titre original: Heesaeng boohwalja), long métrage, réalisation: Kyung-Taek Kwak, scénario: Kyung-Taek Kwak, distribution:   Dong-il Sung, Hae-sook Kim, Hye-jin Jeon, Rae-won Kim
    Action - Thriller, Corée du Sud, 91'

    Affiche RV/ Ressurected Victims (BIFFF 2018)

    L'histoire: Jin-hong est un procureur au cœur froid, obsédé par l'homme qui a tué sa mère. Il devient rapidement le principal suspect lorsque la défunte revient de la tombe pour venger sa mort.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Un film devrait quelquefois durer cinq minutes de moins, c'est le cas ici parce que c'est là que tout s'écroule. A ce moment, on dans le mélodrame le plus tire-larmes possible. Mieux encore, en voix off sur la dernière image, il y a une morale à deux balles genre "il faut que le pardon prenne le pas sur la vengeance". Bien sûr, bien sûr...
    Sinon de quoi parle le long métrage de
    Kyung-taek Kwak ? D'un procureur inflexible, de sa mère qui revient d'entre les morts, de sa soeur un peu folle et d'un accident survenu 9 ans plus tôt. Avec tout ça, le réalisateur sud-coréen s'en tire pas trop mal. Jusqu'à cinq minutes du terme.

    « Critique: Charismata (BIFFF 2018)Human, Space, Time and Human (BIFFF 2018) »

    Tags Tags : , , , , , , ,