• Critique: Robin Hood

    Robin Hood de Otto Bathurst avec Taron Egerton, Jamie Foxx, Jamie Dornan, Eve Hewson, Paul Anderson, Ben Mendelsohn, Tom Minchin, F. Murray Abraham
    Action - Aventure, Etats-Unis, 116', sortie le 28/11/2018, distribué par Belga Films

    Affiche Robin Hood

    L'histoire: Robin de Loxley a tout pour lui: un titre de noblesse et la fortune qui l'accompagne, une belle maison et la femme de sa vie. Jusqu'au jour où il est assigné par le shérif de Nottingham pour partir en croisade. Quelques années plus tard, il revient brisé et découvre qu'il a tout perdu. Avec l’aide d’un chef Maure qu'il a rencontré pendant les croisades, ils élaborent un plan pour renverser le régime anglais corrompu avec, à sa tête, le shérif de Nottingham. Bientôt tout le monde entendra parler d'un certain voleur nommé "Robin des Bois"...

    La critique: Depuis "Robin Hood and His Merry Men" en 1908, il y a eu une trentaine de films avec Robin des Bois en héros. Il y a donc une mythologie dans la tête du spectateur. Pour dépasser cela, il faut être sacrément fort. Otto Bathurst, dont c'est le premier long métrage et réalisateur d'épisodes de séries, s'y essaye. Autant le dire tout de suite, il se plante.
    Il prend des éléments de base: quelques personnages en plus de Robin Hood (Marianne, Frère Tuck, le Shériff de Nottingham), des arcs et des flèches, il ajoute des éléments dont la présence est obligatoire dans tout film d'action contemporain (poursuites, combat au corps à corps calqués sur les arts martiaux, explosions), il habille ses personnages de façon moderne, il y glisse des éléments faisant écho à l'actualité (discours sur la peur de l'étranger, le repli sur soi, les luttes du peuple, l'avidité des puissants, ...), il secoue tout ça et cela donne une espèce de truc sur un grand écran.
    Ah oui, il y a aussi des acteurs. Taron Egerton ("Eddie The Eagle", "Kingsman : Le Cercle d'or") est Robin Hood, il n'est pas transcendant, Eve Hewson (la fille de Bono) est Marianne, si elle est jolie, elle n'apporte pas grand chose. Le seul qui sort du lot, c'est Ben Mendelsohn qui joue le méchant (le Shériff de Nottingham avec un costume ressemblant à celui d'un général SS).
    Sachez également que la fin de "Robin Hood" laisse présager d'une suite.

    « Ça Est Du Belge ! 23Critique: Une valse dans les allées »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,