• Critique: Pupille

    Pupille de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Elodie Bouchez, Miou-Miou, Olivia Côte, Stéfi Celma, Youssef Hajdi
    Drame, France, 107', sortie le 05/12/2018, distribué par Cinéart

    Affiche Pupille

    L'histoire: Théo est remis à l'adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. C'est un accouchement sous X. La mère à deux mois pour revenir sur sa décision... ou pas. Les services de l'aide sociale à l'enfance et le service adoption se mettent en mouvement. Les uns doivent s'occuper du bébé, le porter (au sens plein du terme) dans ce temps suspendu, cette phase d'incertitude. Les autres doivent trouver celle qui deviendra sa mère adoptante. Elle s'appelle Alice et cela fait dix ans qu'elle se bat pour avoir un enfant.

    La critique: Jeanne Herry, c'est, en 2014, un tout bon premier long métrage, "Elle l’adore " avec Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte. C'est donc une certaine curiosité que j'attendais de voir son deuxième film. Elle propose un sujet sensible, plutôt méconnu: les enfants nés sous X.
    Seul le dernier quart du film est vraiment enthousiasmant, là, on se sent concerné et ému. Avant, on a un film verbeux et technique. Je m'explique, l'une des premières scènes, c'est une assistante sociale débarquant chez une jeune femme venant s'accoucher et ne voulant pas garder son bébé, là, l'assistante sociale commence à expliquer les tenants et les aboutissants de l'abandon et cela dure, dure... A tel point que je me suis demandé si ce n'était pas un film institutionnel. Il y a d'autres scènes où on a droit à ce genre de traitement. Cela plombe un peu le film et m'a mis, par moments, hors-circuit.
    De "Pupille", je retirerais la belle prestation de Elodie Bouchez et Gilles Lellouche. Elodie Bouchez, la mère adoptante, est vibrante d'émotion et tellement touchante dans son désir d'adoption, cela fait un bout de temps que je ne l'avais plus vue joué aussi bien. Quant à Gilles Lellouche, dans un rôle de papa d'accueil, il montre une belle facette de son talent.

     

    « Critique: Woman at WarCritique: Ma Mère est folle »

    Tags Tags : , , , , , , , ,