• Critique: Problemski Hotel

    Problemski Hotel de Manu Riche avec Josse De Pauw, Marijke Pinoy, Tarek Halaby, Evgenia Brendes, Gökhan Girginol

    L'histoire: Bipul et Mahsun fument leur cigarette à l'entrée d’une tour, un centre pour demandeurs d'asile niché au coeur de la capitale européenne, au coeur du paradis des réprouvés. On est en décembre et il fait froid. Bipul vient d’un putain de village oublié au fin fond du « Nulle-part-istan ». Il souffre d'amnésie. C’est un expert dans l’utilisation du système ou - ça dépend du point de vue - un loser ultime.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Manu Riche a d'abord travaillé pour l'émission Strip-Tease, la mythique émission de la RTBF. Il a également réalisé plusieurs documentaires. Avec "Problemski Hotel", il fait ses débuts dans la fiction en adaptant le livre éponyme de Dimitri Verhulst, premier livre de l'auteur traduit en français. 
    J'espère que le livre est plus passionnant que le film parce que c'est d'un ennui, d'un ennui profond ! Cela se veut surréaliste et absurde mais ça va tellement loin qu'on est vite largué et qu'on n'y comprend plus rien.

    Affiche Problemski Hotel

    « Critique: Welcome HomeMagritte 2016: la surprise Tous les chats sont gris »

    Tags Tags : , , , , , ,