• Critique: Pride

    Pride de Matthew Warchus avec Bill Nighy, Dominic West, Imelda Staunton, Andrew Scott, Paddy Considine, George MacKay, Joseph Gilgun

    L'histoire:  Eté 1984 - Margaret Thatcher est au pouvoir et les mineurs sont en grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Ils décident d’aller à la rencontre des mineurs et partent en minibus au fin fond du Pays de Galle faire leur don en personne. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés qui s'ignoraient et qui s’unissent pour défendre la même cause.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: En s'appuyant sur des faits bien réels des années 80, inconnus dans nos contrées, Matthew Warchus nous livre un film souvent drôle, touchant dans bien des situations, juste de bout en bout.
    La trame du film, c'est la confrontation entre deux communautés que tout sépare mais toutes deux méprisées par le gouvernement de Miss Maggie. Il était facile de sombrer dans les clichés. Il n'en est rien. Aucun personnage n'est négligé. Tous les acteurs sont excellents. 
    Beaucoup de scènes restent gravés dans ma mémoire comme cette danse endiablée sur fond de disco. Ou encore ce chant traditionnel gallois repris par un chœur de femmes, scène qui m'a donné des frissons et fait venir les larmes aux yeux. 
    "Pride" est dans la lignée des comédies sociales anglaises telles que "Billy Elliott", "The Full Monty" ou "Les Virtuoses". C'est un film d'une grande humanité, qui fait du bien dont on sort plus intelligent.

    Affiche Pride

    « Lux Film Days @ BozarCritique: Une nouvelle amie »

    Tags Tags : , , , , , , , ,