• Critique: Pasolini

    Pasolini de Abel Ferrara avec Willem Dafoe, Riccardo Scamarcio, Maria de Medeiros, Ninetto Davoli, Valerio Mastandrea, Giada Colagrande, Adriana Asti

    L'histoire: Rome, novembre 1975. Le dernier jour de la vie de Pier Paolo Pasolini. Sur le point d’achever son chef-d’oeuvre, il poursuit sa critique impitoyable de la classe dirigeante au péril de sa vie. Ses déclarations sont scandaleuses, ses films persécutés par les censeurs. Pasolini va passer ses dernières heures avec sa mère adorée, puis avec ses amis proches avant de partir, au volant de son Alfa Romeo, à la quête d’une aventure dans la cité éternelle...

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Pier Paolo Pasolini n'était pas seulement un des plus grands cinéastes de notre temps, il était aussi journaliste, poète, écrivain et scénariste. Cette vie multiple s'est arrêtée, avec son assassinat, dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975 sur la plage d'Ostie.
    Abel Ferrara choisit de nous raconter les dernières vingt-quatre heures menant vers l'issue fatale. On voit Pasolini dans sa vie quotidienne, rencontrer des amis, donner des interviews et écrire. Le réalisateur entremêle ces scènes d'images mentales inspirées du travail de Pasolini. Cela donne un aspect particulier au film, oscillant entre réalité et rêves. Après le désastreux "Welcome in New-York", Abel Ferrara remonte la pente et arrive à nous captiver.
    Le choix de Willem Dafoe est pertinent. Physiquement, il n'essaie pas de ressembler à son modèle. Mais ses traits particuliers et son jeu, simple et juste, font que l'on a vraiment l'impression de voir Pasolini à l'oeuvre. 

    Affiche Pasolini

    « Critique: St.VincentLe Top 10 de 2014 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,