• Critique: Nous irons tous au paradis - 1977

    Nous irons tous au paradis de Yves Robert vec Victor Lanoux, Claude Brasseur, Guy Bedos, Jean Rochefort, Danièle Delorme, Marthe Villalonga, Josiane Balasko, Jean-Pierre Castaldi, Daniel Gélin

    Affiche Nous irons tous au paradis

    L'histoire: Etienne, Daniel, Simon et Bouly, quatre amis inséparables, se lancent dans l'acquisition d'une maison de campagne. Leurs vies sentimentales deviennent de plus en plus compliquées, mais leur amitié indéfectible leur donne la force de braver tous les obstacles. Etienne soupçonne sa femme d'adultère, Daniel rencontre une femme plus âgée que lui, Bouly s'improvise patron et père de famille, quand à Simon, il doit se débattre avec les caprices d'une mère ultra-possessive. 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: C'est la suite, un an après, avec le même quatuor d'acteurs: Victor Lanoux, Jean Rochefort, Guy Bedos, Claude Brasseur, de "Un éléphant, ça trompe énormément". Marthe Villalonga joue toujours la mère de Guy Bedos et Danièle Delorme la femme de Jean Rochefort, on retrouve également dans des petits rôles Josiane Balasko et Daniel Gélin ainsi que Jean-Loup Dabadie au scénario,Vladimir Cosma pour la musique.
    Cette fois, nos quatre compères achètent une maison ensemble, malheureusement, elle est située près d'un aéroport, on les voit donc jouer au tennis avec des casques anti-bruit sur les oreilles, Un exemple de l'humour du film. Ils vivent toujours des aventures et des amours aussi compliquées. C'est un peu moins drôle que le premier opus mais avec un meilleur équilibre dans les scènes.
    Bref, une suite réussie, c'est tellement rare !

    « Critique: Un éléphant, ça trompe énormément - 1976BSFF 2017: le palmarès »

    Tags Tags : , , , , , , ,