• Critique: Nos Patriotes

    Nos Patriotes de Gabriel Le Bomin avec Marc Zinga, Alexandra Lamy, Pierre Deladonchamps, Louane Emera, Audrey Bastien, Astrid Whettnall, Grégory Gadebois, Stéphane Bissot, Zacharie Chasseriaud

    Affiche Nos Patriotes

    L'histoire: Après la défaite française de l'été 1940, Addi Bâ, un jeune tirailleur sénégalais s'évade d'un camp de prisonniers et se cache dans les forêts denses des Vosges. Il est secouru par Christine, une institutrice, qui l'emmène chez un fermier chargé de veiller sur lui, et obtient des faux papiers lui permettant de vivre au grand jour. Repéré par ceux qui cherchent à agir contre l'occupant et qui ne se nomment pas encore "résistants", il participe à la fondation du premier maquis de la région, un réseau de Résistance.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Je suis partagé entre deux sentiments quant à ce film. Le premier, c'est d'avoir vu un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale: un Noir, ancien tirailleur sénégalais, dirigeant un maquis de la Résistance et très peu médiatisé au contraire de certains autres actes bien moindres. Le rôle principal est interprété par Marc Zinga qui, comme les autres Belges (Astrid Wetthnall, Stéphane Bissot) présents au casting, tient son rôle avec justesse. Le second, c'est d'avoir vu quelque chose ressemblant à un film mais n'en étant pas un. C'est plus une accumulation de péripéties et de scènes démonstratives, sans véritable lien les unes avec les autres. A l'appui de cela, il n'y a pas de ligne de temps, au début, on sait qu'on est en 1940 et on apprend tout à la fin qu'on est en 1943, les trois ans sont passés sans qu'on n'en sache rien. Pour la compréhension, une contextualisation aurait été utile. Il y a également beaucoup de personnages secondaires qui n'apportent pas grand chose à l'histoire, conséquence de ce trop-plein, les personnages ne sont pas vraiment caractérisés.
    C'est dommage d'avoir une belle matière sous la main et ne pas arriver à en faire quelque chose de bien. Addi Bâ, véritable héros de la Résistance, méritait mieux.


    « Critique: L'Amant doublePrix Lumière 2017: Wong Kar-Wai succède à Catherine Deneuve »

    Tags Tags : , , , , , , ,