• Critique: Night Run

    Night Run (titre original: All Night Run) de Jaume Collet-Serra avec Liam Neeson, Joel Kinnaman, Genesis Rodriguez, Ed Harris, Vincent D'Onofrio, Holt McCallany, Boyd Holbrook

     

    L'histoire: A Brooklyn, Jimmy Conlon, mafieux et tueur à gages qu'on surnommait autrefois le Fossoyeur, n'est pas au mieux de sa forme. Ami de longue date du caïd Shawn Maguire, Jimmy, 55 ans, est hanté par ses crimes et traqué par un inspecteur de police qui, depuis 30 ans, n'a jamais renoncé à l'appréhender. Et ces derniers temps, il semble que le whisky soit le seul réconfort de Jimmy. Mais lorsqu'il apprend que sa prochaine mission consiste à éliminer Mike, son fils qu'il n'a pas revu depuis des années, Jimmy doit choisir entre la famille mafieuse qu'il s'est construite et la vraie famille qu'il a abandonnée il y a bien longtemps.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Depuis quelque temps, Liam Neeson est synonyme de héros redresseur de torts: la série des Taken, "Non-Stop" et maintenant "Night Run". Auparavant, c'était Charles Bronson qui jouait (!?) ce rôle. La différence entre les deux, c'est que l'acteur britannique ne véhicule pas un message politique douteux. 
    Revenons au film, dès le début, on se doute de tout ce qui va passer. Il n'y a pas de surprise. Ce qui a de plus intéressant, c'est le casting: Ed Harris en vieux gangster, Nick Nolte barbu et chevelu. Toutefois, ne vous attendez à une interprétation digne d'un prix, ils font le boulot sans plus. Quant la réalisation, elle est de facture classique.

    Affiche Night Run

     

    « BIFFF 2015: le palmarès courts métrages nationauxCritique: Suite Française »

    Tags Tags : , , , , , , ,