• Critique: My Sweet Pepper Land

    My Sweet Pepper Land d'Hiner Saleem avec Golshifteh Farahani, Korkmaz Arslan, Suat Usta

    L'histoire: Au carrefour de l'Iran, l'Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il fait la rencontre de Govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu'insoumise...

    La critique de Michel Decoux-Derycke: C'est un western à la sauce kurde. Les allusions à ce genre de cinéma sont à peine voilées, d'ailleurs, le film aurait pu s'appeler "Le bon, la belle et le bandit".  C'est bien filmé avec de très beaux paysages du Kurdistan ainsi que de belles scènes notamment celles du combat des deux chevaux. L'interprétation est à la hauteur surtout de la part de Golshifteh Farahani (la belle) et Korkmaz Arslan (le bon). Toutefois, un bémol, le scénario est quelque peu chaotique. Ce qui fait qu'on se demande où le réalisateur veut en venir.

    Affiche My Sweet Pepper Land

    « Critique: Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?Lettre ouverte de Martin Scorsese »

    Tags Tags : , , , ,