• Critique: My Cousin Rachel

    My Cousin Rachel de Roger Michell avec Rachel Weisz, Sam Claflin, Holliday Grainger, Andrew Knott, Iain Glen, Andrew Havill

    Affiche My Cousin Rachel

    L'histoire: Angleterre, début du XIXème siècle. Philip, un jeune noble anglais, apprend la mort mystérieuse de son cousin en Italie, survenue peu après son mariage secret avec Rachel. Il n’a qu’une idée en tête: découvrir les véritables raisons de sa mort afin de le venger par tous les moyens. Mais la visite inattendue de cette nouvelle cousine va tout bouleverser.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Roger Michell ("Coup de foudre à Nothing Hill", "Morning Glory", "Un wek-end à Paris") adapte, avec "My Cousin Rachel", le roman éponyme écrit par Daphné du Maurier en 1951. Il y avait déjà eu une adaptation, en 1952, par Henry Koster avec Olivia de Havilland et Richard Burton dans les rôles principaux.
    La mise en scène est plutôt classique, comme les Anglais savent si bien le faire. La reconstitution de l'Angleterre victorienne est fouillée, les costumes, les décors, on s'y croirait. C'est, à la fois, la force et la faiblesse du cinéma anglais. La force, quand l'histoire et l'interprétation est à la hauteur, on entre dans quelque chose de l'ordre du superbe; la faiblesse, c'est évidemment l'inverse, s'il manque un des deux ingrédients que je cite plus haut, cela peut devenir plombant. Ici, on a l'histoire certes classique de la veuve noire (mais l'est-elle vraiment ?) et l'interprétation. C'est d'ailleurs un sérieux atout surtout celle toute en nuances (le rôle l'exige, fonctionnant sur l'ambiguïté) de Rachel Weisz. Cette dernière montre, une nouvelle fois, qu'elle peut tout jouer.
    Au final, un film valant la peine d'être vu.

    « BNP Paribas Fortis Film Days: le 10ème anniversaireCritique: Tulip Fever »

    Tags Tags : , , , , , , ,