• Critique: Mortal Engines

    Mortal Engines de Christian Rivers avec Stephen Lang, Hugo Weaving, Robert Sheehan, Ronan Raftery, Colin Salmon, Hera Hilmar 
    Science-fiction, Nouvelle-Zélande, 128', sortie le 05/12/2018, distribué par Sony Pictures

    Affiche Mortal Engines

    L'histoire: Des centaines d’années après qu’un évènement apocalyptique ait détruit la Terre, l’humanité s’est adaptée pour survivre en trouvant un nouveau mode de vie. Ainsi, de gigantesques villes mobiles errent sur Terre prenant sans pitié le pouvoir sur d’autres villes mobiles plus petites. Tom Natsworthy - originaire du niveau inférieur de la grande ville mobile de Londres – se bat pour sa propre survie après sa mauvaise rencontre avec la dangereuse fugitive Hester Shaw. Deux personnages que tout oppose, qui n’étaient pas destinés à se croiser, vont alors former une alliance hors du commun, destinée à bouleverser le futur. 

    La critique: "Mortal Engines" ("Mécaniques fatales" en français), c'est d'abord un roman de science-fiction de Philip Reeve ainsi que le premier volume de la tétralogie "Mortal Engines Quartet". Peter Jackson ("Le Seigneur des anneaux") est à l'origine de l'adaptation du livre au cinéma, il coscénarise, produit mais ne réalise pas, il laisse cela à Christian Rivers qui a collaboré à la trilogie "Le Seigneur des anneaux", "Lovely Bones" ou encore "Le Hobbit : Un voyage inattendu".
    Dès la première scène, on est emporté. Une petite ville sur roues, spécialisée dans le sel, va être attaquée par Londres, un mastodonte. La poursuite est passionnante et nous permet de découvrir l'univers dans lequel on va être plongé pendant plus de deux heures (elles passent très vite). Beaucoup de personnages sont découverts au fur et à mesure, quelques-uns seront les emblèmes de l'histoire, on va s'y attacher et on se surprendra soi-même, on les appréciera  au point de vouloir qu'ils soient les gagnants.
    Cela dit, il ne faut pas s'attendre à un film sur le pourquoi et le comment de la disparition de notre civilisation ou sur le problème des ressources. Ce n'est pas le but, il est plutôt de divertir. Mission accomplie !

    « Critique: Pour vivre heureuxGolden Globes 2019: Girl en lice »

    Tags Tags : , , , , , , ,