• Critique: Maryline (FIFF 2017)

    Maryline de Guillaume Gallienne avec Adeline D'Hermy, Xavier Beauvois, Vanessa Paradis, Pascale Arbillot, Eric Ruf, Lars Endinger, Alice Pol, Venantino Venantini

    Affiche Marylline

    L'histoire: Maryline a grandi dans un petit village. Ses parents ne recevaient jamais personne et vivaient les volets clos. A 20 ans, elle "monte à Paris" pour devenir comédienne. Mais, elle n'a pas les mots pour se défendre. Elle est confrontée à tout ce que ce métier et le monde peuvent avoir d'humiliant mais aussi de bienveillant. C'est l'histoire d'une femme, d'une femme modeste, d'une blessure.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: J'avoue que je n'ai pas compris ce que voulait dire ou montrer Guillaume Gallienne. Est-ce le destin d'une jeune provinciale perdue à Paris, la vie d'une comédienne ne perçant pas ou la triste vie d'une alcoolique ? Apparemment, l'acteur-réalisateur n'a pas su choisir entre ces thèmes ce qui donne un film bancal où l'on cherche l'entrée ou la sortie, c'est selon.
    Pourtant, il y a des petits moments de grâce. Par exemple, Adeline d’Hermy (Maryline) rencontre Vanessa Paradis (Jeanne Desmarais), allusion évidente pour cette dernière à Jeanne Moreau. La scène nous emmène dans une voiture en pleine nuit, instant à part du film dans lequel un hommage est rendu au métier d’actrice. 

    Par contre, d'autres moments sont complètement à côté de la plaque telle cette longue scène théâtrale en quasi fin de film durant plus de dix minutes et n'aboutissant à rien. Ou au début, cette scène très énervante où un réalisateur (sans doute un mix de certains que Guillaume Gallienne a dû connaître) insultant Maryline, la traitant de tous les noms, la dégradant de second rôle à celui de figurante. On connaît la férocité du cinéma mais était-ce utile de montrer cela ? Cela n'appuie en rien le propos, cela a plutôt un effet inhibiteur sur le reste.
    Quatre ans après "Les Garçons et Guillaume, à table !", Guillaume Gallienne ne renouvellera sans doute pas le succès critique et public (plus de 2 millions de spectateurs en France) de son premier long métrage.

    Photo Marylline

    « Critique: Espèces menacées (FIFF 2017)Critique: Double face (FIFF 2017) »

    Tags Tags : , , , , , , ,