• Critique: Mano a Mano (TEFF 2015)

    Mano a Mano, court métrage de Ignacio Tatay avec Estíbaliz Gabilondo, Adam Quintero

    L'histoire: On peut tolérer la proximité avec les autres dans un autobus bondé aux heures de pointe, tant que nous gardons nos mains chez nous. Mais quand Laura remarque qu'elle partage la main courante avec un étranger très attirant, elle décide de glisser sa main quelques centimètres vers lui.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Un coup de foudre, cela peut arriver même dans un bus. Une jeune femme, repérant un jeune homme à son goût, va lui faire comprendre en rapprochant sa main de la sienne. Ils finiront par s'embrasser mais patatras, la jeune femme découvre que le jeune homme a une prothèse au bras. Elle est déstabilisée. Je ne vous raconte pas la suite pour préserver le suspense. 
    C'est très bien interprété, rien que par des regards et des gestes, et aussi très bien réalisé. Une superbe lumière baigne le film.

    Affiche Mano a Mano (TEFF 2015)


    « Critique: Work Mate (TEFF 2015)Entretien: Mia Gimp et Clark Matthews - Krutch - TEFF 2015 »

    Tags Tags : , , , ,