• Critique: Man Divided (BIFFF 2018)

    Man Divided (titre original: QEDA), long métrage, réalisation: Max Kestner, scénario: Dunja Gry Jensen, distribution: Carsten Bjørnlund, Dragomir Mrsic, Joseph Mawle, Marijana Jankovic, Sofia Helin, Stina Ekblad
    Drame - Science-fiction, Danemark, 87', Meilleur scénario original - Meilleure photographie Robert 2018

    Affiche QEDA

    L'histoire: En 2095, le monde est ravagé par un désastre écologique ; les océans ont grimpé, les nappes phréatiques ont été contaminées par le sel et toutes les réserves d’eau potable ont quasiment disparu de la surface du globe… Mais, afin de relancer l’arrosage automatique du monde, des scientifiques ont mis au point un système de fission moléculaire qui permet d’envoyer un double de soi dans le passé. Fang Rung est l’un de ces agents temporels, et son double a été envoyé en 2017 pour retrouver les notes potentiellement révolutionnaires d’une scientifique danoise.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: L'eau est une des denrées les plus précieuses de notre planète. Si jamais, il y avait un problème, nous serions tous bien embêtés, pour ne pas dire plus. C'est sur ce postulat que le réalisateur danois Max Kestner, dont c'est le premier long métrage, a bâti "Man Divided" avec l'aide du scénariste Dunja Gry Jensen, lui aussi débutant dans le long.
    Précédé par une bonne rumeur, le film a fait salle pleine ce mardi soir au BIFFF. Et je puis dire que j'ai senti une attention soutenue, quelques réflexions ont égayé un propos très anxiogène, lourd, sans fioritures. Quand les Scandinaves s'y mettent, ce n'est pas la fête à neuneu.
    Je l'avoue, j'attendais beaucoup plus. On n'a pas clairement tous les enjeux, cela manque quelque peu d'explications. Le film se finit par une sorte de statu-quo alors qu'il aurait fallu prendre clairement position.

    « Critique: Jungle (BIFFF 2018)BSFF 2018: dorénavant qualifiant pour les Oscar® »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,