• Critique: Maman a tort

    Maman a tort de Marc Fitoussi avec Emilie Dequenne, Jeanne Jestin, Nelly Antignac, Camille Chamoux, Annie Grégorio, Sabrina Ouazani

    Affiche Maman a tor

    L'histoire: Connaît-on vraiment ses parents ? Anouk, 14 ans, découvre brutalement un autre visage de sa mère, à la faveur de l’incontournable stage d’observation de troisième qu’elle effectue dans la compagnie d’assurances où celle-ci travaille. Une semaine d’immersion dans le monde adulte de l’entreprise, avec ses petits arrangements et ses grandes lâchetés, qui bientôt scelle son jeune destin. Entre parcours initiatique, fêlure et premières responsabilités assumées, une forme d’adieu à l’enfance.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: En 2012, Marc Fitoussi nous avait gratifié d'un bon "Pauline détective" avec la découverte d'une Sandrine Kiberlain comique et la complicité de Audrey Lamy. Cette fois, le réalisateur tente le coup d'une comédie sociale avec, dans le rôle principal, la jeune Jeanne Jestin complétée par Emilie Dequenne.
    Le problème est que ça ne fonctionne pas, le réalisateur veut en faire de trop, il aborde beaucoup de sujets mais ne va jamais jusqu'au bout. Ce n'est ni drôle, ni émouvant, ni grinçant. Les dialogues sont aussi assez plats. Du côté casting, à part les deux précitées, c'est plutôt raté. Emilie Dequenne m'a quand même paru un peu éteinte, on a l'habitude de la voir plus dynamique et Jeanne Jestin est, par moments, agaçante. 
    En fait, c'est plus un téléfilm qu'un film, il pourrait égayer les après-midis d'une chaîne de télé.

    « La salle IMAX rouvre ses portes à BruxellesEFA 2016: les sept premiers lauréats »

    Tags Tags : , , , , , , ,