• Critique: Mad Max Fury Road

    Mad Max Fury Road de George Miller avec Tom Hardy, Charlize Theron, Nicholas Hoult, Rosie Huntington-Whiteley, Zoë Kravitz, Riley Keough, Nathan Jones

    L'histoire: Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Deux heures de course-poursuite dans le désert, tel est en quelque mots le pitch du quatrième Mad Max. Ce n'est qu'action, action et encore action, un truc de fous furieux. Dans le rôle principal, Tom Hardy succède à Mel Gibson et ce n'est pas une franche réussite. Il est réduit, pendant la première partie du film, à servir de poche de sang à un demi-mort puis, une fois libéré de cette contrainte, à débiter borborygmes et onomatopées. Charlize Theron, en Imperator Furiosa, lui vole carrément la vedette. Crâne rasé, manchote et regard tueur, elle assure. Sans oublier un excellent Nicholas Hoult.
    C'est visuellement stupéfiant. Que ce soit les effets spéciaux, en majorité non numériques, le design des véhicules et des costumes. Cela redonne un coup de fraîcheur à une franchise entamée en 1979, poursuivie en 1981 et en 1985. On pensait que jamais on ne reverrait Max Rockatansky. C'est sans compter sur l'obstination du réalisateur australien George Miller. Cela faisait dix-huit ans qu'il pensait à un quatrième Mad Max. Plusieurs contretemps ont ralenti sa course notamment l'invasion américaine en Irak en 2003. Il faudra attendre avril 2012 pour que le tournage de "Mad Max: Fury Road" débute. Et 2015 pour qu'il sorte sur les écrans avec une présentation hors-compétition au Festival de Cannes.
    Au final, trente ans après le dernier Mad Max, George Miller revisite le mythe, le renouvelle et le métamorphose pour le rendre totalement neuf. Pas tout à fait le même, pas tout à fait un autre, Mad Max reste le roi de la route !

    Affiche Mad Max Fury Road

    « Critique: La Tête hauteEntretien: Clovis Cornillac, Mélanie Bernier, Lilou Fogli - Un peu, beaucoup, aveuglément »

    Tags Tags : , , , , , , , ,