• Critique: Lola Pater

    Lola Pater de Nadir Moknèche avec Fanny Ardant, Tewfik Jallab, Nadia Kaci, Lucie Debay, Lubna Azabal, Raphaëlle Lubansu

    Affiche Lola Pater

    L'histoire: Zino a perdu de vue son père. Après la mort de sa mère, il le retrouve et c'est une femme ! Comment va-t-il vivre ce bouleversement ?

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Quelle est la réaction d'un fils en apprenant que son père est devenu une femme ? Comment ce père retrouve-t-il son rôle ? Le cinquième long métrage de  Nadir Moknèche tourne autour de ces deux questions et les explorent dans tous les sens. Il est compliqué d'expliquer les situations, il faut voir le film pour comprendre, pour ressentir les émotions. Nous sommes dans le domaine de l'ordre de l'intime, du plus profond de soi. 
    Dans le rôle de Lola, le père transgenre, on retrouve Fanny Ardant, actrice que j'adore pour son jeu, sa voix, son phrasé. J'ai quand même un petit bémol parce que le réalisateur n'a pas choisi une actrice transgenre. Pourquoi ne pas aller jusqu'au bout de la démarche, un transgenre était sans doute le mieux placé pour le rôle. Cela dit, Fanny Ardant joue avec conviction, on y croit pleinement. Elle met son immense palette de jeu au service du film. Dans des rôles secondaires, il y a Lubna Azabal (son 3ème film avec Nadir Mokrèche) dans le rôle de la mère, Lucie Debay dans celui de la petite amie de Zino (Tewfik Jallab) ainsi que Raphaêlle Lubansu.

    « Entretien: Adriana Da Fonseca et Gabriel Da Costa - Even Lovers Get the BluesCritique: Le Caire Confidentiel »

    Tags Tags : , , , , , , ,