• Critique: Loin des hommes

    Loin des hommes de David Oelhoffen avec Viggo Mortensen, Reda Kateb, Nicolas Giraud, Djemel Barek, Vincent Martin, Yann Govan, Jean-Jérôme Esposito

    L'histoire: Daru, instituteur, vit reclus dans les montagnes de l'Atlas algérien. Il se voit confier la garde d'un prisonnier accusé de meurtre. Poursuivis par des cavaliers réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Je suis resté loin du film. Etrange sensation de rester à la lisière, de ne jamais entrer dans l'histoire. A quoi est-ce dû ? Pas au sujet puisque, pour une fois, un réalisateur français ose aborder la Guerre d'Algérie même si c'est le tout début en 1954 et que l'action se déroule dans un lieu reculé de l'Atlas. Peut-être à ces plans larges répétitifs et poussifs, à cette ambiance souvent ennuyante. Peut-être aux personnages, je n'y ai pas cru une seconde. Surtout à celui de Daru, joué par Viggo Mortensen, avec un accent improbable, on comprend seulement à la fin que c'est un Andalou né en Algérie. Viggo Mortensen a déjà bien joué que cela. Quant à Mohamed, le prisonnier que convoie Daru, joué par Reda Kateb, il y a peu à en dire. Il est très taiseux et quand il parle, on comprend à peine ce qu'il dit.

    Affiche Loin des hommes

    « Entretien: Nicolas Buysse - Jacques a vuRamdam Festival 2015: la suite du palmarès »

    Tags Tags : , , , , , , , ,