• Critique: Léviathan

    Léviathan (titre original: Leviathan) de Andrey Zvyagintsev avec Elena Lyadova, Vladimir Vdovichenkov, Aleksey Serebryakov, Anna Ukolova, Roman Madyanov

    L'histoire: Kolia habite une petite ville au bord de la mer de Barents, au nord de la Russie. Il tient un garage qui jouxte la maison où il vit avec sa jeune femme Lylia et son fils Romka qu’il a eu d’un précédent mariage. Vadim Sergeyich, le maire de la ville, souhaite s’approprier le terrain de Kolia, sa maison et son garage. Il a des projets. Il tente d’abord de l’acheter mais Kolia ne peut pas supporter l’idée de perdre tout ce qu’il possède, non seulement le terrain mais aussi la beauté qui l’entoure depuis sa naissance. Alors Vadim Sergeyich devient plus agressif...

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Peu de réalisateurs ont la capacité d'élever le cinéma aux sommets, Andrey Zviaguintsev est de ceux-là. Léviathan est un excellent film, à la fois, crépusculaire et désespéré. C'est le constat d'une Russie malade, très malade, gangrenée par une corruption de la pire espèce broyant tout sur son chemin. Une justice aux bottes du pouvoir local, celui-ci soutenu par l'église orthodoxe. Il y a aussi les ravages de l'alcoolisme. La vodka est omniprésente, cette boisson servant d'antidote et d'antidépresseur pour faire face à toutes les difficultés de la vie.
    Derrière un scénario très fort, justement récompensé à Cannes, il y a une interprétation de haut niveau et une réalisation au top. Sans oublier la photographie: des paysages du nord de la Russie splendides, désolés reflètant à merveille l'âme russe si tourmentée et si belle. 
    Léviathan vient d'obtenir le Prix du Meilleur film au Festival de Londres et représentera la Russie dans la course à l'Oscar du Meilleur film en langue étrangère.

    Affiche Léviathan

    Lire aussi l'entretien avec Alekseï Serebryakov

    « Entretien: Céline Sciamma - Bande de fillesEntretien: Alekseï Serebryakov - Léviathan »

    Tags Tags : , , , , , ,