• Critique: Les yeux jaunes des crocodiles

    Les yeux jaunes des crocodiles de Cécile Telerman avec Emmanuelle Béart, Julie Depardieu, Alice Isaaz, Karole Rocher, Jacques Weber, Samuel Le Bihan, Patrick Bruel

    L'histoire: Deux sœurs que tout oppose. Joséphine, historienne spécialisée dans le XIIème siècle, confrontée aux difficultés de la vie, et Iris, outrageusement belle, menant une vie de parisienne aisée et futile. Un soir, lors d’un dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée par son mari et couverte de dettes, d’écrire ce roman qu’Iris signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer à jamais leur relation et transformer radicalement leur vie.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: C'est une adaptation du best-seller éponyme de Katherine Pancol, vendu à plus d'un million d’exemplaires. Et aussi le premier roman de l’écrivaine française adapté sur grand écran.
    Quelle catastrophe ! Un magnifique raté qui restera sans doute dans les annales. Le film ne tient absolument pas la route, le pire étant l'interprétation. Tous errent tels des zombies: Julie Depardieu, dans un rôle de nunuche qu'elle joue pour la xème fois, Emmanuelle Béart, qui en fait des tonnes sans qu'on croie à son personnage, Patrick Bruel, qui ne semble absolument pas concerné. Seul Alice Isaaz tire quelque peu son épingle de jeu, c'est la seule éclaircie.
    Au final, un exemple de ce que le cinéma français fait de plus mauvais.

    Affiche Les yeux jaunes des crocodiles

    « Critique: 47 RoninCritique: Voisins »

    Tags Tags : , , , , , , ,