• Critique: Les Révoltés

    Les Révoltés de Simon Leclere avec Paul Bartel, Solène Rigot, Pierre Boulanger, Gilles Masson, Bénédicte Loyen, Thierry Levaret, Hugo Zermati

    L'histoire: A 19 ans, Pavel travaille à l’usine locale comme son père et son grand-père avant lui. Son temps libre, il le passe sur les bords de Loire avec Anja, son amie d’enfance dont il est aujourd’hui secrètement amoureux. Si Anja rêve d’émancipation et s’apprête à passer son bac, Pavel n’est pas inquiet: ils ont grandi ensemble, ils vieilliront ensemble. Mais alors qu’un plan social est annoncé à l’usine, Anja se laisse séduire par Antoine, le fils du patron. Pour la première fois de sa vie, Pavel n’est plus sûr de rien.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: C'est le premier long métrage de Simon Leclere avec, dans les rôles principaux, Solène Rigot que l'on a pu voir récemment dans "Puppylove" de Delphine Lehericey et Paul Bartel vu dans "Les Géants" de Bouli Lanners.
    Déjà, le film porte mal son nom, de révoltés, il n'y en a pas, de révolte, à fortiori encore moins. Au contraire, c'est mou, tellement mou qu'on a envie de piquer du nez. Le gros problème est qu'on ne sait pas où veut en venir le réalisateur. Veut-il parler du capitalisme sauvage, des délocalisations ? D'une histoire d'amour entre deux amis d'enfance ? On est toujours entre deux eaux. Les deux acteurs principaux essaient de surnager mais faute de direction d'acteurs, ils semblent perdus.
    Au final, il n'est pas étonnant qu'en Belgique, ce film n'ait pas eu de distributeur et que courageusement, une seule salle à Bruxelles l'ait programmé.

    Affiche Les Révoltés

    « Critique: TheebCritique: Mustang »

    Tags Tags : , , , , , , , ,