• Critique: Les Oiseaux de Passage

    Les Oiseaux de Passage de Olivier et Yves Ringer avec Clarisse Djuroski, Léa Warny, Alain Eloy, Myriem Akkhediou, Angelo Dello Spedale, Jeanne Dandoy, Camille Volgaire, Renaud Rutten, Marc Herman

    L'histoire: Pour Cathy, il n’est pas toujours facile d’être née le 29 février, surtout quand pour l’anniversaire de ses 10 ans, son papa n’a pas d’autre idée que de lui offrir un oeuf à faire éclore. Quand un caneton sort de la coquille en présence de sa meilleure amie Margaux, celui-ci est persuadé que la petite fille est sa maman. Mais Margaux n’est pas en état de s’occuper d’un bébé canard, elle est coincée sur un fauteuil roulant et elle doit bientôt partir vivre en institution. Ses parents décident de se débarrasser de l’oiseau. Et quand Cathy et Margaux apprennent que le canard finira sans doute en conserve, elles se lancent dans un périple où elles découvriront bien plus sur elles-mêmes que sur le sauvetage d’un palmipède.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Un beau film sur la fin de l'enfance et le passage à l'adolescence, sur la place des handicapés dans la société, sur l'amitié avec, en toile de fond, la nature et l'attachement aux animaux. Même si le film est destiné principalement au public jeune, les adultes y trouveront largement leur compte. Pourquoi ? Tout simplement parce que les péripéties des deux filles nous rappellent immanquablement celles de notre jeunesse. Il y a une identification permettant de ressentir de l'empathie pour les deux héroïnes. "Les Oiseaux de Passage" démontre aussi qu'une histoire «simple» peut captiver sans qu'il y ait besoin d'artifices. Ce n'est pas Disney ou Dreamworks. 
    J'ai beaucoup apprécié la prestation des deux gamines (Clarisse Djuroski et Léa Warny), leur belle complicité transparaît à l'écran. Les seconds rôles sont bien choisis notamment Marc Herman et Renaud Rutten, tous deux plus connus comme humoristes que comme comédiens. Ils montrent une facette d'eux-mêmes qu'on ne leur connaissait pas. 
    Les vacances de Pâques approchent, c'est un film à aller voir en famille. Vraiment, vous en ressortirez avec le sourire aux lèvres, heureux d'avoir vu un film humain, sensible et bien fait.

    Affiche Les Oiseaux de Passage

    Lire aussi l'entretien avec Yves Ringer, scénariste et producteur

    « Critique: Journal d'une femme de chambreConcours Shaun le mouton (clos) »

    Tags Tags : , , , , , , , ,