• Critique: Les Invisibles (FIFF 2018)

    Les Invisibles de Louis-Julien Petit avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noémie Lvovsky, Deborah Lukumuena, Sarah Suco, Pablo Pauly, Brigitte Sy
    Comédie, France, 82', Film de clôture FIFF 2018

    Affiche Les Invisibles (FIFF 2018)

     

    L'histoire: Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !

    La critique: J'ai vu en DVD les deux premiers longs métrages de Louis-Julien Petit ("Discount" et "Carole Matthieu") puisqu'ils ne sont pas sortis en Belgique. Je les ai bien appréciés, je trouve que Louis-Julien Petit nous propose un cinéma intéressant avec toutefois une mise en scène pas toujours heureuse.
    Ici, le réalisateur, qui a passé un an dans un centre d'accueil pour femmes, adapte "
    Sur la route des invisibles - Femmes dans la rue" de Claire Lajeunie, livre que j'ai lu et qui m'avait fort frappé. Il en fait un film mêlant professionnelles telles Audrey Lamy, Corinne Masiero ou Noémie Lvovsky avec des femmes ayant réellement connu la rue. En ressort un objet entre fiction et documentaire à la fois optimiste et pessimiste. Optimiste parce que les femmes SDF se battent pour s'en sortir et que les travailleuses sociales se coupent en quatre, même plus qu'en quatre, pour les aider. Pessimiste parce qu'il y a énormément d'embûches.
    Ce que j'aime également, c'est qu'il n'y a aucun misérabilisme, aucune compassion mal placée. Cela nous montre une situation mal voire pas du tout connue: les femmes SDF. Rien que pour cela, "Les Invisibles" mérite toute votre attention

    Photo Les Invisibles (FIFF 2018)

    « Critique: The Mercy of the Jungle (FIFF 2018)FIFF 2018: le palmarès »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,