• Critique: Les Grandes Ondes (à l'ouest)

    Les Grandes Ondes (à l'ouest) de Lionel Baier avec Valérie Donzelli, Michel Vuillezmoz, Patrick Lapp, Francisco Bélard, Jean-Stéphane Bron, Paul Riniker, Patricia André, Adrien Barrazone

    L'histoire: Avril 1974. Deux journalistes de la radio sont envoyés au Portugal pour réaliser un reportage sur l’entraide suisse dans ce pays. Bob, technicien proche de la retraite, les accompagne à bord de son fidèle combi VW. Mais sur place, rien ne se passe comme prévu: la tension est à son comble entre Julie, la féministe, et Cauvin le reporter de guerre roublard. La bonne volonté de Pelé, le jeune traducteur portugais, n’y fait rien: la petite équipe déclare forfait. Mais le vent de l’Histoire pousse le Combi VW en plein coeur de la Révolution des Oeillets, obligeant cette équipe de Pieds nickelés à prendre part, et corps, à cette folle nuit du 24 avril 1974.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: I
    nspiré d'une histoire vraie, ce film est un vrai moment de bonheur. Un mélange d'humour, de tendresse, de poésie et d'émotions.
    L'interprétation est excellente, la confrontation entre Valérie Donzelli en féministe et Michel Vuillermoz en macho râleur est intéressante. Les dialogues sont souvent drôles. Il y a pas mal de situations cocasses, notamment quand une équipe de la RTB, la radio belge, se branchant sur une ligne téléphonique en haut d'un poteau, annonce à l'équipe suisse la révolution des Oeillets.
    C'est un petit bijou comme on aimerait en voir un peu plus souvent.

    Affiche Les Grandes Ondes (à l'ouest)

    « Critique: OculusCritique: Under the skin »

    Tags Tags : , , , , , , ,