• Critique: Le temps des aveux

    Le temps des aveux de Régis Wargnier avec Raphaël Personnaz, Olivier Gourmet, Phoeung Kompheak, Vibol-Joseph Sok, Thanet Thorn, Boren Chhith, Rathana Soth, Steve Driesen

    L'histoire: Cambodge, 1971. Alors qu’il travaille à la restauration des temples d’Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, Bizot est accusé d’être un espion de la CIA. Sa seule chance de salut, convaincre Douch, le jeune chef du camp, de son innocence. Tandis que le français découvre la réalité de l'embrigadement des Khmers rouges, se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable...

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Vingt-deux ans après "Indochine" (Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2003 et dernier Oscar pour la France dans cette catégorie), Régis Wargnier retrouve l'Asie avec un long métrage, adaptation du roman de François Bizot: "Le Portail", Prix des Deux Magots en 2001. 
    Si l'histoire de départ est intéressante mais mal traitée, le reste est complètement loupé. Tout d'abord le choix de l'acteur principal: Raphaël Personnaz, il est sans Personnaz-lité. Son jeu d'une mollesse extrême fait qu'on ne croit absolument pas au personnage. Ensuite la réalisation est plate et sans rythme. Il n'y a ni souffle, ni passion, ni profondeur et surtout aucune émotion.

    Affiche Le temps des aveux

    « Critique: La Dame en Noir 2 - L'Ange de la MortCritique: Imitation Game »

    Tags Tags : , , , , , , , ,