• Critique: Le Retour du héros

    Le Retour du héros, long métrage, réalisation: Laurent Tirard, scénario: Laurent Tirard et Grégoire Vigneron, distribution: Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlant, Christophe Montenez, Evelyne Buyle, Christian Bujeau, Féodor Atkine
    Comédie, France, 90', sortie le 14/02/2018, distribué par Cinéart

    Affiche Le Retour du héros

    L'histoire: 1809 en France. Le capitaine Neuville, grand séducteur, vient demander sa main à la jeune Pauline, sous le regard méfiant d’Elisabeth, la soeur de cette dernière. Mais Neuville est appelé au front et Pauline reste sans nouvelles. Alors qu’elle dépérit peu à peu, Elisabeth prend la plume et commence une correspondance avec Pauline, sous le nom de Neuville, faisant de lui un véritable héros de guerre. Mais le capitaine finit par réapparaître, au grand dam de la jeune femme… 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Après "Un homme à la hauteur" en 2016, Laurent Tirard retrouve Jean Dujardin dans une comédie historique. "Le Retour du héros" renoue, avec une certaine inspiration, avec le cinéma d’aventures français porté par des acteurs tels que Jean-Paul Belmondo (modèle avoué de Dujardin) et mis en scène ces trente dernières années par des réalisateurs tels que Jean-Paul Rappeneau ou Philippe de Broca. Un cinéma quasiment disparu des salles aujourd’hui et auquel Laurent Tirard rend hommage, tout en s’inspirant largement du vaudeville, avec ses quiproquos et marivaudages.
    Le septième long métrage de Laurent Tirard repose avant tout sur son duo d’acteurs et ses dialogues, excellents et c’est bien là que la mayonnaise prend. Entre l’humour décalé, les jeux de pouvoir dans la relation homme-femme et la compétition mâtinée de séduction se dessinant entre Jean Dujardin (Capitaine Neuville) et Mélanie Laurent (Elizabeth), la comédie de Laurent Tirard surprend agréablement.
    Jean Dujardin nous gratifie d'une prestation belmondesque, il est tout simplement irrésistible. C'est dans ce genre de film qu'il donne le meilleur de lui-même. Le personnage incarné par Mélanie Laurent fait partie des points forts: droite et sérieuse, elle ne voit pas d’un bon oeil le retour de l’homme qu’elle considère comme un lâche et un escroc, toutefois, contrainte de perpétuer son mensonge, elle doit rivaliser d’imagination avec Neuville, qui ne l'écoute pas et ne cesse de changer ses dialogues.
    Les seconds rôles sont aussi bien choisis: Noémie Merlant (Pauline, la fiancée abandonnée), Christian Montenez (le mari godiche) dont c'est le premier film, Evelyne Buyle (Madame Beaugrand) ou encore Féodor Atkine (Général Mortier-Duplessis).
    Au final, c'est divertissant, certes pas exempt de certains défauts. Mais bon, une bonne comédie française, cela ne se refuse pas.

    « Critique: Phantom ThreadÇa est du Belge ! 8 »

    Tags Tags : , , , , , , ,