• Critique: Le Prodige

    Le Prodige (titre original: Pawn Sacrifice) de Edward Zwick avec Tobey Maguire, Liev Schreiber, Peter Sarsgaard, Lily Rabe, Michael Stuhlbarg

    L'histoire:  Reykjavik, Islande en 1972. L'Américain Bobby Fischer affronte le Russe Boris Spassky pour le titre de champion du monde d'échecs. Cela sur fond de guerre froide.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: 
    Le script a été dans la fameuse «Black List», celle qui recense, chaque année, les meilleurs scénarios en attente à Hollywood. Quand on découvre cela, on se demande où est passé ce scénario prometteur. Parce qu'en fait, c'est très classique, sans éclat. On suit le parcours de l'Américain Bobby Fischer, accessoirement celui du Russe Boris Spassky, pendant le championnat du monde d'échecs en 1972, c'était à Reykjavik en Islande, au plus fort de la Guerre froide. Cette période, où le monde aurait pu basculer, sert juste de fond au film. C'est dommage parce qu'elle a certainement eu des implications sur le comportement des deux champions. Là, on n'en voit rien. 
    Cela dit, Tobey Maguire ("Spider-Man") est convaincant dans le rôle de Bobby Fischer, il incarne bien la mégalomanie et la folie de cet homme. Au point qu'il écrase les autres acteurs.

    Affiche Le Prodige

    « Critique: IxcanulCritique: Je suis un soldat »

    Tags Tags : , , , , , , ,