• Critique: Le Grand Jeu

    Le Grand Jeu de Nicolas Pariser avec Melvil Poupaud, André Dussollier, Clémence Poésy, Sophie Cattani

    L'histoire: Pierre Blum, un écrivain de quarante ans ayant connu son heure de gloire au début des années 2000, rencontre, un soir, sur la terrasse d'un casino, un homme mystérieux, Joseph Paskin. Influent dans le monde politique, charismatique, manipulateur, il passe bientôt à Pierre une commande étrange le replongeant dans un passé qu'il aurait préféré oublier et mettra sa vie en danger. 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Le premier long métrage de Nicolas Pariser, ancien journaliste, commence bien. Un homme (André Dussollier) en aborde un autre (Melvil Poupaud) par hasard (?) et l'air de rien, lui fait passer un interrogatoire. Quelques temps après, il lui commande un livre qui, lui dit-il, va changer la face de l'Etat. Malheureusement, à peu près à ce moment-là, le personnage de André Dussollier disparaît. Et le personnage de Melvil Poupaud se retrouve dans une ferme de gauchistes-utopistes. C'est là que le film s'effondre. Cela devient longues scènes de bavardages politico-nostalgiques. Avec une petite touche de drague. Aussi, ne cherchez pas la fin, il n'y en a pas, elle tombe comme un couperet, complètement hors-de-propos .Bref, un film qui promet beaucoup sur le papier mais qui ne tient pas la longueur. 

    AfficheLe Grand Jeu

    « Critique: Médecin de campagneCannes 2016: Le Jury de la Semaine de la Critique »

    Tags Tags : , , , , ,