• Critique: Le Collier rouge

    Le Collier rouge, long métrage, réalisation: Jean Becker, scénario: Jean Becker et Jean-Loup Dabadie, distribution:   François Cluzet, Nicolas Duvauchelle, Sophie Verbeeck, Frans Boyer, Jean-Quentin Châtelain, Surho Sugaipov, Gilles Vandeweerd
    Drame, France, 83', sortie le 28/03/2018, distribué par Athena

    Affiche Le Collier rouge

    L'histoire: Dans une petite ville, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, un chien  aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame… 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Adaptée du roman de Jean-Christophe Ruffin, l'histoire est dévoilée par bribes et par les mots du soldat (Nicolas Duvauchelle). Celui-ci est enfermé pour un crime mystérieux commis après avoir été décoré de la légion d’honneur. Peu à peu, on entre dans l’intimité de ses souvenirs. Le film suggère plus qu'il n' explique. Le juge (François Cluzet) est confronté à ces révélations et ses propres valeurs en sont bouleversées.
    Cette simplicité du récit est le gros défaut du film et par corollaire, les personnages manquent totalement d'épaisseur. On s'ennuie très vite, on a juste envie que ça finisse le plus vite possible.
    Cela fait plusieurs années que Jean Becker a perdu l'inspiration, le dernier film un peu convenable qu'il ait fait est, pour moi, "Un crime au Paradis" et il date de 2001.

    « Le box office 2017 des films belges francophonesFestival 2 Valenciennes 2018: des Belges à l'honneur »

    Tags Tags : , , , , , , ,